DISCOURS À LA NATION DE SEM IBRAHIM BOUBACAR KEITA PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DE L’ÉTAT À L'OCCASION DU 22 SEPTEMBRE 2016

Mes chers compatriotes,
Amis et hôtes du Mali,

Notre pays célèbre demain le 56ème anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Il le fait en continuant à affronter les conséquences de la terrible crise de 2012 qui avait amené le Mali au bord de l’abîme. Il le fait aussi et surtout avec la ferme volonté de conserver l’entière maîtrise de son destin en s’appuyant pour cela sur les valeurs qui depuis toujours font sa force et constituent son orgueil.

Read more...

Adoption de la nouvelle loi électorale : LES CONDITIONS DE CANDIDATURE A L’ELECTION PRESIDENTIELLE ASSOUPLIES

La nouvelle loi retient que chaque candidat à l’élection présidentielle doit recueillir la signature d’au moins 10 députés ou 5 conseillers communaux, alors que la première version du texte exigeait des prétendants, la signature d’au moins 15 députés et 5 conseillers nationaux. De même, le montant de la caution à payer est fixé à 25 millions de Fcfa contre 35 millions dans le projet de texte

Read more...

Le président Keita reçoit Soumaïla Cissé : DIALOGUE FRANC SUR LES PRÉOCCUPATIONS NATIONALES

Pour cette première rencontre, les deux personnalités ont évoqué plusieurs dossiers brûlants, dont le projet de loi électorale dont plusieurs dispositions sont rejetées par l’opposition

Read more...

Conseil supérieur de la fonction militaire : VERS UNE HARMONISATION DES TEXTES

La session extraordinaire du Conseil supérieur de la fonction militaire s’est déroulée mardi dernier dans la salle d’audience de la direction de la Justice militaire. Cette session était présidée par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, en présence du général Gabriel Poudiougou, inspecteur général des Armées et Services, du chef d’état-major général des armées, le général de division Didier Dacko, du président du Conseil supérieur de la fonction militaire, le colonel-major Zakaria Koné et du directeur adjoint de la justice militaire le colonel Abdoulaye Hamidou.

Read more...

Valorisation du riz local : POUR QUE LE « GAMBIAKA » TIENNE SON RANG

Pour mieux gérer les chaînes de valeur du riz « Gambiaka » dans toutes ses dimensions, il faut que la variété soit reconnue comme une variété nationale sous le « label Mali ». Pour cela, il faut une intégration en amont pour un approvisionnement sécurisé de bonne qualité industrielle, la nécessaire modernisation de la transformation du riz local par des investissements appropriés, l’institutionnalisation de l’achat direct du riz local aux producteurs au niveau des institutions publiques (OPAM, Armée, hôpitaux, cantines scolaires), a dit le coordinateur national de la Plateforme nationale des producteurs du riz au Mali (PNPRM), Seydou Keïta.

Read more...

You are here: Home News