Dialogue social : LE PREMIER MINISTRE ECHANGE AVEC LES CENTRALES SYNDICALES ET LES SYNDICATS DE LA SANTE

Dans le cadre du dialogue social permanent instauré entre le gouvernement et les partenaires sociaux, le Premier ministre, Modibo Keita, a reçu mardi une délégation conjointe de la Fédération des syndicats de la santé et de l’Action sociale du Mali (FESYSAM) et du Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la famille (SNS-AS-PF).
Auparavant, le chef du gouvernement a reçu, tour à tour, les délégations des centrales syndicales de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), de la Confédération malienne du travail (CMT) et de la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM). Avec l’ensemble de ces organisations syndicales, le chef du gouvernement a fait le tour d’horizon du climat social au Mali marqué par les mouvements de grève illimitée dans le secteur de la santé et de l’action sociale. Il s’est félicité de la disponibilité des responsables à entretenir un dialogue responsable avec le gouvernement et a salué la compétence du personnel socio-sanitaire du Mali malgré les moyens limités et magnifié l’esprit professionnel des syndicats de la santé qui ont évité une grève sauvage en observant le service minimum.
Par conséquent, le Premier ministre a invité les partenaires sociaux des secteurs de la santé et de l’action sociale à marquer une trêve dans l’intérêt supérieur des populations tout en maintenant le dialogue avec le gouvernement en vue de trouver des réponses idoines à leurs doléances. Dans leurs réponses, les centrales syndicales et les deux organisations des travailleurs de la santé et de l’action sociale ont salué l’initiative du Premier ministre, estimant que c’est une marque de respect, de considération et d’écoute.
Les parties ont convenu d’accélérer les discussions et de renforcer le dialogue afin d’aboutir à une issue rapide et heureuse de cette situation difficile. Le gouvernement, pour sa part, s’engage à consentir tous les sacrifices dans la mesure des capacités de notre Etat pour satisfaire la demande sociale du moment.
Enfin, le Premier ministre a rappelé la gravité des moments que traverse notre pays marqués par une insécurité ambiante et la pénibilité qu’endurent les populations dans les zones impactées.

(CCOM Primature)

You are here: Home News Dialogue social : LE PREMIER MINISTRE ECHANGE AVEC LES CENTRALES SYNDICALES ET LES SYNDICATS DE LA SANTE