Jean-Yves Le Drian à propos du processus de paix au Mali : « NOUS SOMMES SUR UN BON CHEMIN »

pre 300x199

Depuis l’intervention de l’armée française au Mali en janvier 2013 pour lutter contre le terrorisme, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a plusieurs fois fait le déplacement pour non seulement rencontrer nos autorités mais également ses soldats qui sont basés à Gao.

Pas plus tard que le vendredi dernier, il a été reçu en audience par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita avant de s’envoler le lendemain pour la Cité des Askia où se trouve le camp de la force Barkhane.
A l’issue de son entretien avec le chef de l’Etat, le ministre français de la Défense a déclaré avoir échangé avec le président Ibrahim Boubacar Keita sur le processus de paix et la lutte contre le terrorisme au Mali. « Nous avons des entretiens réguliers avec le président de la République sur l’évolution de la situation et de la mise en œuvre de l’Accord de paix qui est le grand sujet pour aboutir à la fois à la pacification interne mais aussi au renforcement de la lutte contre les groupes terroristes.
Il y a eu une réunion de haut niveau du Comité de suivi de l’accord qui a permis de mettre en œuvre une feuille de route avec la nécessité d’activer les patrouilles mixtes, de mettre en place les autorités intérimaires. Il s’agit des éléments fondamentaux de l’Accord d’Alger qui ont à plusieurs reprises failli se mettre en œuvre mais retardés au dernier moment pour différentes raisons », a-t-il indiqué en rappelant l’attaque terroriste qui a frappé le camp du MOC à Gao, le 18 janvier dernier avec comme dessein de torpiller le processus de paix.
Jean-Yves Le Drian estime que rien peut aujourd’hui entraver la mise en œuvre de l’Accord de paix au Mali. « Nous sommes sur un bon chemin. J’ai eu des conversations très soutenues avec le chef de l’Etat qui nous permettent aujourd’hui d’être optimistes sur la situation. J’ai confirmé le soutien de la France, la permanence de notre collaboration militaire et la nécessité de lutter contre le terrorisme », a-t-il déclaré.
La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) ne constitue-t-elle pas un blocage au processus de paix quand elle s’est opposée à la nomination du gouverneur de Kidal? En réponse à cette question, le ministre français de la Défense dira : « La France souhaite que les Maliens s’organisent entre eux. C’est leur responsabilité collective. Et si j’ai évoqué toutes ces questions avec le président de la République, c’est que je vois des signes positifs d’évolution ».
Jean-Yves Le Drian a répété que son pays reste solidaire du Mali et continuera à tenir ses engagements militaires même si des hommes ont déjà payé leur vie pour ça.
M. KEITA

You are here: Home News Jean-Yves Le Drian à propos du processus de paix au Mali : « NOUS SOMMES SUR UN BON CHEMIN »