Volontaires : LE 3è CONTINGENT SUR LE FRONT DU DEVELOPPEMENT

Le Premier ministre, Modibo Kéïta, a présidé hier au cinéma Babemba la cérémonie de prestation de serment du 3ème contingent des volontaires nationaux, couplée à la Journée internationale des volontaires. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, du président du Conseil national de la jeunesse, Mohamed Salia Touré et de nombreux autres invités.


Le thème retenu cette année est : « Global Applause – Vive les volontaires ! », ce qui signifie « Applaudir les volontaires » en français.
La cérémonie a débuté par l’exécution de l’hymne national qui a fait place à une série d’interventions des volontaires qui ont tous mis en lumière le bien-fondé et la pertinence de l’expérience. S’exprimant au nom du 2ème contingent de volontaires, Housseye Idrissa Drissa, mal voyant, a servi comme assistant social dans une ONG de la place. Il a expliqué avoir eu un parcours intéressant, car le volontariat lui a permis de se rendre utile auprès de sa communauté.
Il sera suivi par Mlle Sountourou Coulibaly qui a été choisie par les volontaires du 3ème contingent comme porte-parole. Elle a promis que ses camarades et elle mettront tout en œuvre pour répondre aux attentes des structures qui s’apprêtent à les accueillir. « Nous nous engageons à mettre nos compétences et notre savoir–faire, acquis au cours de la formation, à la disposition des communautés », a-t-elle promis.
Après la lecture de la formule du serment par le chef du gouvernement, les volontaires, tous debout, ont lancé en chœur : « Je suis volontaire, je m’engage ». Il y a eu ensuite la passation de témoin (drapeau) entre les anciens et les nouveaux volontaires, ponctuée par le chant national des pionniers.
La coordinatrice exécutive adjointe du Programme des volontaires des Nations unies, Nicolas Harrington, a déclaré que les volontaires qui sont des citoyens du monde souhaitent un monde meilleur qui n’est pas dans les seules mains des gouvernements. Elle a ensuite félicité les volontaires dont les actions auprès des couches défavorisées ont été saluées notamment au Soudan du Sud et au Bangladesh. Nicolas Harrington a insisté sur le cas de l’Allemagne où les volontaires ont beaucoup aidé à accueillir les réfugiés. « Notre avenir commun doit donner la priorité à la solidarité pour un monde de paix. Je suis honorée de voir les résultats du travail qu’on a commencé depuis des années », a-t-elle souligné.
La coordinatrice du système des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwé a, pour sa part, livré  le contenu du message du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki–Moon. Selon le secrétaire général de l’ONU, les volontaires œuvrent sans relâche à l’édification d’un avenir meilleur pour tous, en contribuant au bien-être des nations et en faisant preuve d’une solidarité à toute épreuve en temps de crise.
Au Mali et en Colombie, les volontaires des Nations unies figurent parmi ceux qui s’emploient à instaurer la paix, a indiqué Ban Ki-Moon, qui ajoutera que les volontaires jouent un rôle décisif dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).
Le secrétaire général de l’ONU a remercié profondément les 6700 volontaires, les 12000 cybers volontaires des Nations unies et le milliard de volontaires dans le monde. « Vous êtes indispensables à l’avenir de l’humanité et de la planète », a-t-il conclu.
Le ministre de le Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta a, dans son intervention, félicité les volontaires du 3ème contingent pour avoir réussi au test de sélection définitive au programme national de volontariat 2017-2018. Au nombre de 100 dont 60 femmes, les volontaires de ce contingent vont évoluer sur le terrain, fondamentalement dans les secteurs de l’éducation et de la santé.
« Chers jeunes volontaires, à partir de cet instant et à la suite de votre prestation de serment vous êtes considérés comme des porte drapeaux des valeurs de citoyenneté, de solidarité et de don de soi », a affirmé le ministre Koïta.
Selon lui, le volontariat est un atout pour les bénéficiaires. Ceci les enrichira de l’expérience et du savoir-faire des communautés. « Ces expériences, ces savoir-faire et cette expertise seront des boussoles pour vous dans la vie quotidienne, ils faciliteront votre insertion sociale et professionnelle, soyez donc à l’écoute, au partage à l’autel du sacrifice ultime », a conseillé Amadou Koïta.
S’adressant aux volontaires, le Premier ministre a rappelé que cette fonction appelle des qualités que ceux-ci doivent cultiver, il s’agit notamment du don de soi, de l’engagement sans faille, de l’esprit d’équipe, de la persévérance. Pour Modibo Kéïta, la mise en place du Centre national de promotion du volontariat procède d’une volonté politique visant à améliorer l’emploi des jeunes. En effet, le volontariat, a-t-il ajouté, permet aux jeunes diplômés d’acquérir leurs premières expériences professionnelles.
« Pour notre part, nous percevons le volontariat comme une stratégie de mise en œuvre des projets et programmes du gouvernement dans un esprit participatif fondé sur le souci de réaliser le progrès socio-économique des communautés. Il me plait également d’adresser ici mes vives et chaleureuses félicitations à l’ensemble des acteurs du volontariat, notamment aux partenaires techniques et financiers, à tous ceux qui ont contribué à la mise en place de ce précieux instrument de promotion de la citoyenneté dans le respect des valeurs sociétales, valeurs de tolérance, de solidarité et d’humanisme »,       a déclaré le chef du gouvernement.
Modibo Keita a soutenu que les volontaires travailleront dans divers domaines notamment dans le domaine de la santé et de l’environnement. Leurs compétences seront aussi sollicitées dans les questions liées à la paix, à la citoyenneté, à la cohésion sociale dans la mesure où ils auront à travailler non seulement dans les services de l’État et des collectivités territoriales mais aussi dans les organisations de la société civile, ajoutera Modibo Kéïta.
« Ces expériences contribueront à faire de vous des femmes et des hommes plus ouverts, plus tolérants, plus aguerris pour affronter le combat pour la vie », a conclu le Premier ministre.

M. SIDIBÉ

You are here: Home News Volontaires : LE 3è CONTINGENT SUR LE FRONT DU DEVELOPPEMENT