Linda Thomas-Greenfield, sous secrétaire d’Etat américaine aux Affaires africaines : A TOMBOUCTOU POUR CONSTATER LES DIVIDENDES DE LA PAIX

La sous secrétaire d’Etat américaine aux Affaires africaines, Mme Linda Thomas Greenfield, accompagnée d’une forte délégation comprenant l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul Folmsbee, a effectué samedi un bref séjour à Tombouctou.

La visite avait pour but de constater de visu les avancées obtenues dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Elle a aussi mis à profit son séjour pour expliquer aux responsables régionaux et aux hommes de médias de la Cité des 333 saints l’engagement et l’implication des Etats-Unis d’Amérique dans la recherche  de la paix au Mali.  Elle a rencontré le gouverneur de la Région, le commandant militaire, le directeur adjoint de l’Académie d’enseignement, des étudiants ayant séjourné aux Etats-Unis, des associations de femmes ayant bénéficié de l’appui de l’USAID. La délégation américaine a visité la grande mosquée de Djingarey-ber  et l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB).
A l’issue de sa visite, elle a animé un point de presse dans la salle de conférence de l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB). « Je tiens à vous dire combien le gouvernement américain tient au retour de la paix, de la stabilité au Mali. Le gouvernement américain soutient le processus  de paix », a-t-elle assuré. Pour Mme Linda Thomas Greenfield, les auteurs de crimes et leurs complices  doivent répondre de leurs actes devant la Cour pénale internationale (CPI) qui vient de juger et de condamner un criminel qui a fait partie de ceux qui ont cassé les monuments et les mausolées.
Elle ajoutera que la CPI  doit rechercher et poursuivre ceux qui ont brulé les manuscrits, une partie du patrimoine de l’humanité. « Mon gouvernement mettra tout en œuvre pour aider à mettre la main sur tous les fauteurs afin qu’ils répondent de leurs actes devant le juge », a promis la responsable  américaine.
« J’ai eu à visiter l’IHERI-AB où sont gardés les manuscrits anciens qui retracent la richesse et la grandeur de la ville de Tombouctou, du Mali, de l’Afrique », a souligné la sous secrétaire d’Etat américaine aux Affaires africaines qui s’est dit satisfaite du fait que son pays ait donné environ 120 millions de Fcfa afin de contribuer à la  restauration et à la préservation des manuscrits. L’histoire de Tombouctou, dira-telle, n’est pas seulement celle des Tombouctiens  ou des Maliens, elle appartient à l’humanité tout entière, « c’est pourquoi nous devons conjuguer nos efforts pour punir et barrer le chemin aux démolisseurs ».
Pour terminer, Mme Linda Thomas Greenfield se réjouira du fait que malgré les actes de banditisme et l’insécurité résiduelle, les populations gardent le moral et fondent beaucoup d’espoir pour le retour total de la paix.

Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou

You are here: Home News Linda Thomas-Greenfield, sous secrétaire d’Etat américaine aux Affaires africaines : A TOMBOUCTOU POUR CONSTATER LES DIVIDENDES DE LA PAIX