Visite de la chancelière allemande Angela Merkel : BIENVENUE A LA DAME DE COEUR

En accueillant son illustre hôte, le chef de l’Etat a loué ses qualités d’humaniste avant de saluer l’immense contribution de l’Allemagne au développement de notre pays

La chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel, a entamé hier une visite de travail de 24 heures dans notre pays. L’avion transportant la délégation allemande a atterri à 15h 20 à l’aéroport international Modibo Kéita-Senou. Tailleur beige, pantalon noir, la dirigeante allemande a été accueillie au bas de la passerelle par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, tout de blanc vêtu. Après la poignée de mains chaleureuse, les deux personnalités, debout sous un dais, ont suivi l’exécution des hymnes nationaux. Elles ont ensuite salué le corps constitué comprenant, notamment le Premier ministre, Modibo Kéita, les présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédité dans notre pays, des responsables des autorités administratives et politiques du district de Bamako.
Après cette étape, le chef de l’Etat et son invitée de marque se sont installés au salon présidentiel de l’aéroport où ils ont échangé pendant une demie heure. Lors du point de presse tenu sur place, le président de la République a, d’abord, tenu à saluer la chancelière allemande pour avoir choisi de visiter notre pays en ce moment. «Venir au Mali par les temps qui courent est un acte de foi, mais cela ne saurait surprendre pour qui connaît la femme de cœur que vous êtes, celle qui a souci de l’autre, de l’humain. Vous l’avez démontré pratiquement dans des enjeux importants au plan mondial. Vous n’avez pas eu le souci des conséquences de telle ou telle décision dès lors que l’humanité est interpellée. C’est cette grande dame que le Mali accueille aujourd’hui. Madame, nous avons le plaisir de vous accueillir au Mali et vous êtes la très bienvenue», a commenté avec émotion Ibrahim Boubacar Kéita.
Par ailleurs, le chef de l’Etat a rappelé que l’Allemagne est un partenaire historique du Mali, historique en ce sens qu’elle a été le premier pays à reconnaitre la jeune République du Mali. «Chacun se souvient ici que l’Allemagne fut le premier pays à reconnaitre le Mali indépendant», a dit le président Kéita avant de rappeler aussi le soutien apporté par l’Allemagne lors de la libération du nord du pays en janvier 2013. En effet, l’Allemagne fait partie des pays qui ont fourni des moyens logistiques aux troupes françaises pour stopper les terroristes dans leur progression vers le sud du Mali.
Le chef de l’Etat n’a pas non plus manqué de louer la décision prise par l’Allemagne d’envoyer 650 militaires dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). «Ils sont ici à la MINISMA et ils font du bon travail», a apprécié Ibrahim Boubacar Kéita avant d’ajouter que notre pays a aussi bénéficié de l’accompagnement de l’Allemagne dans le cadre de l’EUTM et de l’EUCAP Sahel, des programmes de formation des forces armées et de sécurité.
Le président de la République a évoqué également les domaines de coopération entre les deux pays et qui touchent en priorité la gouvernance démocratique, la décentralisation, la promotion de l’agriculture, l’eau et l’assainissement.
«Chacun sait au Mali combien nous tenons à la promotion de ces secteurs. Nous avons consacré 15% du budget national à l’agriculture alors que l’Afrique avait décidé que ça serait 10%», a-t-il indiqué. En outre, le président de la République a salué le soutien de l’Allemagne à notre pays sur le plan international. «A chaque conférence internationale, Mme Merkel, vous avez accordé l’attention que le Mali méritait en nous écoutant, en prenant en charge nos préoccupations», a rappelé le président Kéita.
La chancelière allemande a pris la parole pour renouveler l’engagement de son pays dans la stabilisation du Mali. Cela se traduit par la présence déjà de 650 militaires allemands au sein de la MINUSMA dont le mandat vient d’être renforcé par le Conseil de sécurité des Nations unies dans le but d’éradiquer le terrorisme dans notre pays. Angela Merkel a aussi souhaité le renforcement de la coopération bilatérale avec le Mali, avec un accent particulier sur la formation en matière de sécurité. Sur la question de l’émigration, Mme Merkel pense que ce problème peut être maîtrisé lorsque les pays décident de coopérer pleinement.
Sur la question de l’émigration, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, a rappelé que le Mali est un vieux pays d’immigration mais aussi « un vieux pays de dignité et de fierté ». Selon lui, les hommes et les femmes, candidats à l’émigration, sont souvent poussés par des difficultés dues au contexte de la crise et au changement climatique. Malheureusement, les conditions de passage de la plupart de ces hommes et femmes sont souvent très périlleuses. Ce qui fait que la Méditerranée est devenue aujourd’hui un cimetière à ciel ouvert. Le chef de l’Etat pense qu’avec les pays européens, on peut trouver une solution idoine à ce problème de façon à préserver la vie et la dignité des hommes et des femmes qui tentent cette aventure.
Après la rencontre avec le chef de l’Etat, Angela Merkel a rendu visite aux soldats allemands, déployés dans notre pays dans le cadre de la MINUSMA. Dans la soirée, elle était l’invitée du président de la République à un banquet organisé au palais de Koulouba.
Son programme d’hier soir prévoyait aussi des rencontres avec des représentants de la coopération allemande en matière de stabilisation et de développement.

M. KEITA

You are here: Home News Visite de la chancelière allemande Angela Merkel : BIENVENUE A LA DAME DE COEUR