Le vice-président de l’Inde à l’Assemblée nationale : UN MESSAGE FORT D’AMITIE ET DE SOLIDARITE

Devant les élus de la nation, Mohammad Hamid Ansari a évoqué le destin commun de l’Afrique et de l’Inde pour faire face aux défis de l’heure. Il a également assuré du soutien ferme de New Delhi à la préservation de l’intégrité territoriale du Mali et aux efforts de développement de notre pays.

« Namasté » signifie en langue hindoue « bienvenue ». C’est par ce mot que le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé a accueilli vendredi, le vice-président de l’Inde Mohammad Hamid Ansari. Celui-ci était invité à prononcer un discours devant la représentation nationale. Avant d’inviter l’illustre hôte au pupitre, Issiaka Sidibé a rappelé le rôle combien important que l’Inde joue dans le concert des nations, grâce notamment, à la carrure d’hommes comme le Mahatma Gandhi et le Premier ministre Nehru qui ont conduit l’Inde à l’indépendance. Il a également souligné la valeur des ressources humaines (plus de 1,2 milliards d’habitants) et naturelles (3 287 263 Km2). Des ressources qui ont fait que l’Inde s’est hissée au rang des premiers pays émergents. Parlant de l’hôte, Issiaka Sidibé dira que Mohammad Hamid Ansari est également un élu qui préside aux destinées de la chambre haute du parlement indien. En s’adressant aux élus de la nation, le vice président indien a commencé par rappeler les affinités politiques et la solidarité qui lient son pays et l’Afrique. Depuis les luttes anticoloniales jusqu’à nos jours. Il a rappelé que même après son indépendance en 1947, l’Inde devint une voix active aux Nations unies en faveur de la décolonisation. C’est ainsi que la première résolution de l’ONU contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud a été parrainée par l’Inde.

Hormis ce prestigieux passé, a poursuivi Mohammad Hamid Ansari, l’Inde, à travers sa visite, vient partager une vision du futur, un avenir pacifique et prospère, où l’Inde et 1’Afrique se tiendront côte-à-côte pour revendiquer le droit de décider de leur destin et d’obtenir justice pour leur peuple. L’illustre hôte a relevé les efforts accomplis ces dernières années pour réduire les distances physiques qui séparent l’Inde et le Mali, et l’Afrique de façon générale. Evoquant l’expansion économique de son pays, le vice-président soutiendra que cela sera très bénéfique en terme de financement de projets et d’échanges commerciaux avec l’Afrique, un continent inspiré par l’esprit de démocratie, de responsabilité et de bonne gouvernance pour assurer l’avenir prospère de ses populations. Parlant toujours de la coopération entre l’Inde et l’Afrique, il préconise une feuille de route qui fixera des objectifs pertinents dans les domaines du développement des ressources humaines, du renforcement des institutions, de 1’infrastructure, de l’énergie propre, de 1’agriculture, de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle et du transfert de technologies. Le vice-président de l’Inde s’est dit convaincu que l’Afrique sous la conduite avisée de ses dirigeants et forte de ses ressources naturelles abondantes et des talents de sa jeunesse, s’est plus que jamais engagée sur la bonne voie pour concrétiser la vision stratégique du Programme de développement à 1’horizon 2063.

« L ‘Inde sera toujours à vos côtés dans cette entreprise », a t-il assuré. Toutefois, Mohammad Hamid Ansari trouve que l’on ne peut atteindre ces objectifs sans tenir compte des obstacles conjoncturels dont le principal est le terrorisme qui menace l’ensemble de nos pays. A ce propos, il s’est dit profondément attristé par les agissements d’éléments extrémistes qui ont profané et détruit les trésors culturels de la célèbre ville historique de Tombouctou. Que ce soit sur cette question du terrorisme ou celles portant sur le changement climatique, la santé publique mondiale, le trafic de drogue, la traite des êtres humains, la prolifération des armes de destruction massive, la cybersécurité ou encore la sécurité dans l’espace, l’Inde recommande une lutte coordonnée au niveau mondial. A ce propos, il a salué l’adoption de l’Accord de Paris et magnifié les efforts de l’Inde qui a initié l’Alliance solaire internationale qui vise à réunir tous les pays riches en ressources énergétiques solaires. S’agissant, des relations bilatérales spécifiques entre l’Inde et le Mali, le vice-président indien parle de confiance et de compréhension mutuelle. Il a évoqué les difficultés récentes auxquelles a fait face le Mali.

« L’inde est un ardent défenseur de la préservation de l’intégrité territoriale de la République du Mali », a t-il martelé, tout en indiquant que son pays se félicite de la signature de 1’Accord pour la paix et la réconciliation et qu’il s’engage à appuyer les efforts de reconstruction et de développement de notre pays dans le cadre d’une gouvernance démocratique. Dans la foulée de ce soutien, le gouvernement indien a déjà accordé au Mali, 7 lignes de crédit d’une valeur totale de 353 millions de dollars, soit plus de 200 milliards de Fcfa. « Nous participons à la finalisation d’un grand projet de transport d’électricité d’un montant de 150 millions de dollars, soit 88 milliards de Fcfa, qui raccordera Bamako à Sikasso en passant par Bougouni. Nous sommes prêts à approfondir notre partenariat avec le Mali et à continuer à fournir toute l’aide nécessaire pour développer les ressources humaines et renforcer les capacités du Mali », a annoncé Mohammad Hamid Ansari. Le vice-président indien a remercié le Mali pour son soutien à la proposition de l’Inde de célébrer la Journée internationale du Yoga à l’ONU et exprimé sa gratitude au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, pour son appui à l’organisation des événements de la Journée internationale du Yoga au Mali.

Signalons que plus tard dans la soirée le même vendredi, il a été reçu en audience par le chef de l’Etat à Koulouba. Le visiteur de marque a conclu en saluant la création du groupe d’amitié parlementaire Mali-Inde et en prônant la promotion de la coopération parlementaire entre les deux pays.

L. ALMOULOUD

You are here: Home News Le vice-président de l’Inde à l’Assemblée nationale : UN MESSAGE FORT D’AMITIE ET DE SOLIDARITE