Attentat terroriste de Nice : SYMPATHIE ET COMPASSION DU MALI AU PEUPLE FRANCAIS

Suite à l’agression terroriste perpétrée à Nice le 14 juillet (Fête nationale de la France) occasionnant de nombreuses pertes en vies humaines et de nombreux blessés, le Premier ministre malien, Modibo Keïta, a ouvert, vendredi à l’ambassade de France, un livre de condoléances pour exprimer la sympathie et la compassion du Mali à la France.

 Le chef de l’exécutif était accompagné, à l’occasion, de plusieurs membres de son gouvernement. Habillé en veste noire assortie d’une cravate de même couleur, l’ambassadeur français, Gilles Huberson, le visage endeuillé, se tenait debout à la droite du Premier ministre Keïta.
Dans le livre de condoléances ouvert dans les locaux de la chancellerie de ce pays ami et frère, le Premier ministre a transmis un message ainsi libellé : « Au nom du président de la République, au nom du Gouvernement, au nom du peuple du Mali, nous présentons nos condoléances émues, au peuple et au gouvernement français, suite à l’agression terroriste perpétrée à Nice et qui a occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et de nombreux blessés. Nous nous inclinons devant la mémoire des disparus et souhaitons prompt rétablissement aux blessés. Le gouvernement et le peuple du Mali condamnent énergiquement cette agression d’une barbarie inouïe et expriment toute sa solidarité au peuple français. Ce qui est arrivé jure avec les valeurs que porte la France ainsi que tous les peuples du monde épris de paix, de justice, de liberté. Des peuples profondément attachés au respect de la vie humaine. Le peuple du Mali se souvient de la solidarité, à lui, manifestée par la France pendant les moments durs de l’occupation et se tient aux côtés de ce pays frère, ami dans la lutte implacable contre le terrorisme ».
« Je remercie les autorités maliennes du témoignage indéfectible de leur solidarité. Le peuple Français et le peuple Malien sont des peuples frères. Il est bon dans les épreuves de savoir qu’on peut compter sur ses frères ». C’est par ces mots que Gilles Huberson a, en retour, témoigné sa reconnaissance, celle de la France et de son peuple aux autorités maliennes et au peule du Mali. Il a exprimé son émotion quant à l’ouverture par le premier ministre du registre de condoléances avec des mots forts de fraternité.
L’ambassadeur de France a par ailleurs salué le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, (qui) l’a « appelé dès cette nuit ». Il a déclaré qu’avec le président malien, il a été question de la détermination et de l’engagement des deux pays à mener ensemble ce combat. « La France et le Mali sont des pays victimes. Tous les pays du monde sont unis contre le terrorisme », a conclu le diplomate français.


C. M. TRAORE

You are here: Home News Attentat terroriste de Nice : SYMPATHIE ET COMPASSION DU MALI AU PEUPLE FRANCAIS