Emploi et formation professionnelle : LE CADRE DE CONCERTATION DE L’UEMOA S’IMPOSE DANS L’AGENDA REGIONAL

L’hôtel Radisson Blue a abrité hier les travaux de la 7ème conférence du Cadre de concertation des ministres en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), ouverts sous la présidence du Premier ministre Modibo Kéita.

Initiée ici même à Bamako en 2010, à l’issue du grand forum sur l’emploi et la formation professionnelle, cette conférence a pris une place de choix dans l’agenda régional. Six ans après, l’emploi et la formation professionnelle restent d’immenses chantiers pour nos pays même si ce cadre a permis quelques pas dans la direction souhaitable et de se poser les bonnes questions dont les réponses contribueront à la solution de cette redoutable équation.

La thématique centrale de cette édition est « Développement des compétences techniques et professionnelles et insertion socio-économique des jeunes : Alternatives contre l’insécurité et les migrations irrégulières dans l’espace UEMOA ». Cette conférence avait été précédée par une série de réunions préparatoires des ministres et experts des pays membres de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) ainsi que les représentants de la Commission de l’UEMOA et d’autres partenaires.
Au cours des discussions, il est question de l’évaluation des recommandations de la dernière conférence tenue à Abidjan, de la déclinaison du thème central de la conférence en dispositifs et parcours de formation à destination des jeunes, de l’adoption d’un plan d’action concerté et mutualisé inter pays à destination des jeunes en forte demande de qualification et de socialisation.

Ces actions doivent avoir comme résultat d’orienter les jeunes vers des emplois décents, existants et accessibles. Elles doivent également faciliter et encourager la transmission aux jeunes de la formation à l’emploi et mettre en place des solutions efficaces à la création d’activités.

Evoquant la thématique, le ministre sénégalais de la Formation professionnelle qui fait office de président de ce Cadre de concertation, se dit convaincu que cette conférence marquera un tournant décisif dans le fonctionnement de l’instance pour impacter positivement sur le système de développement de compétences mis en place dans chacun des pays respectifs.

Rappelant aussi la cohérence entre les thèmes abordés par les précédentes éditions et celle de la présente, le commissaire de l’UEMOA en charge du département du Développement humain, notre compatriote Seydou Sissouma, dira que l’ambition est de continuer à former des cerveaux et des bras pour nos économies. « Autant de bras et de cerveaux, selon lui, qu’il convient de soustraire des engagements mortifère en lien avec le chômage des jeunes, l’insécurité et les migrations irrégulières, tragiques pour les jeunes ». Il a assuré que la Commission de l’UEMOA continue de prendre toute sa part dans cette œuvre collective.

Pour le Premier ministre qui a clôture les interventions, la tenue de cet événement dans notre pays réconforte, au plus haut niveau, de l’appartenance de notre pays à un ensemble. Selon lui, les recommandations du Cadre de concertation ont toujours été prises en compte pour corriger les limites des politiques étatiques dans le domaine de la création de l’emploi et de la formation professionnelle. En témoignent les multiples reformes, avec à la clé des résultats satisfaisants par moment. Toujours selon Modibo Kéita, le thème traduit les préoccupations et les angoisses mais aussi les espoirs des Etats membres, pour lesquels « la question ne se pose même pas s’il faut oui ou non investir dans la formation et l’insertion des jeunes ».

« Des décisions, il faut les prendre. Si elles ne sont pas appropriées, elles seront révisées mais la non décision est mortelle », a martelé le chef du gouvernement. Tout en saluant le travail des experts, Modibo Kéita a exhorté les acteurs de la mise en œuvre des recommandations à « allier réflexion et action ».
L. ALMOULOUD

You are here: Home News Emploi et formation professionnelle : LE CADRE DE CONCERTATION DE L’UEMOA S’IMPOSE DANS L’AGENDA REGIONAL