Autonomisation des femmes : le PPAAO FACILITE LA TRANFORMATION DU FONIO

Les kits fournis par le Programme diminueront la pénibilité des opérations et permettront la fourniture d’un produit de meilleure qualité

Le matériel remis va profondément et rapidement changer la vie des bénéficiaires qui sont du district de Bamako ainsi que des régions de Ségou et de Kayes. Dans le cadre du programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO/WAAPP), des associations et groupements féminins viennent de recevoir des kits de transformation et de décorticage de fonio. La cérémonie officielle de remise s’est déroulée hier au Centre d’enseignement et d’expérimentation en machinisme agricole de Samanko (CEEMA) sous la présidence de la Première dame, Mme Keïta Aminata Maïga. L’événement a également enregistré la présence du ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille, Mme Sangaré Oumou Bah, de son homologue de l’Agriculture, Kassim Dénon, du secrétaire exécutif du Comité national de la recherche agricole (CNRA), coordinateur national du PPAAOO/WAAPP, Dr Aly Kouriba, du maire de la commune rurale du Mandé, Mamourou Keïta et de la présidente de l’Association pour la promotion féminine (APF), Mme Konaré Nafissatou Guindo.

D’une valeur totale de 203 028 000 FCFA, l’équipement mis à disposition est composé de douze kits de décorticage du fonio et de trente kits de transformation du fonio. Le tout est destiné à l’APF et à ses associations membres en vue de promouvoir le développement du secteur de la transformation du fonio et de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali.

Le lot d’équipement pour le décorticage est composé d’une décortiqueuse fonio, d’un crible manuel, d’une bascule 500kgs, d’un lot de petits matériels (bassines, seaux, tamis) et d’un lot d’équipement d’hygiène et de protection (blouses, cache nez, bonnet). Le lot d’équipement pour la transformation comprend deux marmites, deux passoires, autant de fourneaux améliorés, de séchoirs et de bassines grand format, une écumoire et un lot de petits matériels (tamis, vannerie, calebasses, seaux), un thermo soudeuse manuelle, un thermo soudeuse à pédale, un lot de sachets d’emballage et l’équipement de protection décrit plus haut.

Kassim Dénon a rappelé que le WAAPP est un programme sous régional initié par la CEDEAO avec l’appui technique du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) et le soutien financier de la Banque mondiale. Il assure la diffusion d’innovations technologiques en vue de rendre l’agriculture plus productive et de favoriser l’intégration régionale. Dans sa première phase (2008-2012), le WAAPP avait généré plusieurs innovations technologiques qui ont permis d’améliorer de manière substantielle les rendements agricoles au Mali. La deuxième phase WAAPP-2A (2014-2018) a été mise en place pour consolider les acquis de la première et concrétiser une adoption généralisée des technologies agricoles innovantes à travers une diffusion à grande échelle.

DES AGENTS ÉCONOMIQUES PERFORMANTS. Pour le ministre, l’exigence que s’est donnée le WAAPP consiste à moderniser le segment de la transformation de cette filière et à atteindre 40 % des femmes comme bénéficiaires des technologies diffusées par le projet. Ces objectifs répondent aux préoccupations des plus hautes autorités et à l’engagement du chef d’Etat de faire de l’agriculture le levier de la croissance économique. L’activité s’inscrit également dans le cadre de la réduction de la pénibilité des opérations de traitement post-récolte (battage, décorticage) et de transformation.

Le ministre l’Agriculture a espéré que les kits de transformation contribueront au renforcement des capacités des bénéficiaires et à la promotion de l’entreprenariat féminin dans le secteur de l’agroalimentaire au Mali et permettra de lever la contrainte de transformation qui caractérise la filière fonio.

La Première dame s’est réjouie de constater que le PPAAO-Mali met l’autonomisation des femmes au cœur de ses préoccupations. Car, a-t-elle souligné, l’accès des femmes à des équipements innovants de production est déterminant pour qu’elles puissent jouer convenablement leur rôle d’agent économique performant.

L’épouse du chef d’Etat a salué l’exigence que s’impose le PPAAO d’atteindre 40% de femmes bénéficiaires de ses interventions. Elle a assuré de sa détermination sans failles à accompagner le programme pour la réalisation de cet objectif qui s’inscrit dans les grandes orientations du pays.

Mme Keïta Aminata Maïga a mis en exergue l’engagement fort du PPAAO à contribuer à réduire la pénibilité et à alléger la corvée des femmes dans le décorticage et la transformation du fonio. L’adoption de ces technologies permettra aux femmes de se professionnaliser dans le domaine de l’agroalimentaire, de diversifier leurs sources de revenus et d’être plus autonomes sur le plan financier. La Première dame a exhorté les bénéficiaires à une utilisation judicieuse des équipements en vue de l’amélioration des performances de leurs unités dans la production du fonio de grande valeur commerciale et pour le grand bonheur des consommateurs qui disposeraient ainsi des produits de bonne qualité.

Rappelant que l’objectif de l’APF est d’améliorer la situation professionnelle des femmes, d’accroitre leur capacité d’organisation autour des projets d’intérêts économiques et de promouvoir l’accès de ses membres autant aux ressources financières qu’aux équipements, Mme Konaré Nafissatou Guindo s’est réjouie de recevoir pour la première fois un appui au Mali à travers le PPAAOO. La remise des équipements intervient après une formation des femmes sur l’utilisation des décortiqueuses et à la transformation du fonio dans de bonnes conditions d’hygiène. La semaine prochaine, les bénéficiaires vont recevoir une formation en comptabilité simplifiée afin de leur permettre de tirer les meilleurs profits des équipements pour pouvoir rembourser le prêt et permettre à d’autres femmes de bénéficier du projet.

Mme Konaré a remercié le coordinateur du projet et ses collaborateurs qui ont compris qu’il n’est pas possible d’augmenter le revenu agricole sans une prise en compte des femmes qui sont à toutes les étapes de la production agricole. Elle a dit espérer que cette contribution permettra d’apporter des réponses durables aux différents problèmes qui se présentent aux femmes.

A. D. SISSOKO

You are here: Home News Autonomisation des femmes : le PPAAO FACILITE LA TRANFORMATION DU FONIO