Visite de Hervé Ladsous au Mali : LE RENOUVELLEMENT DU MANDAT DE LA MINUSMA EN PERSPECTIVE

Le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) doit, en principe, être renouvelé en juin prochain. En prélude à ce rendez-vous important, diplomates et hauts cadres de l’administration onusienne viennent de faire, au cours des derniers mois, une revue stratégique de la Minusma.

Ceux-ci sont, en outre, en train de mettre la dernière main au rapport du secrétaire général des Nations unies. C’est dans ce contexte et en lien avec ce renouvellement du mandat de la Mission que le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, vient d’effectuer une visite de trois jours dans notre pays.

Après avoir rencontré des membres du gouvernement, le Premier ministre, le président de la République et effectué des visites à l’intérieur du pays, Hervé Ladsous a rencontré hier au quartier général de la Minusma la presse pour faire le point de son séjour. Il avait à ses côtés le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif, et quelques responsables de la Mission.

Devant un parterre de journalistes, Ladsous a exprimé sa joie d’avoir échangé à la fois avec les membres du gouvernement, le Premier ministre et le président de la République, Ibrahima Boubacar Kéïta. Il a pu aussi visiter Tessalit, Kidal et Gao. A Kidal, le patron des opérations de maintien de la paix de l’ONU a rencontré tous les représentants des groupes armés et l’Amenokal avec qui il a pu s’entretenir longuement.

Hervé Ladsous a ensuite résumé les priorités de la Minusma dans le cadre du mandat qui sera encore une fois renouvelé au mois de juin. Pour lui, la première des priorités est la nécessite d’accélérer la mise en œuvre de l’accord signé le 15 mai dernier. N’ignorant pas le fait que la nouvelle loi portant code des collectivités territoriales fait l’objet actuellement d’une saisine de la Cour Constitutionnelle, Hervé Ladsous estime qu’il est très important que les administrations intérimaires prévues par l’accord puissent entrer en fonction au plus vite. « Comme il est important que l’on puisse avancer sur le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants. Et là, j’ai demandé aux groupes armés de nous fournir le plus tôt possible, ça aurait dû intervenir plus tôt, les listes de ceux qu’ils considèrent comme leurs combattants parce que nous sommes prêts maintenant. Nous avons cette semaine, l’entrée en fonctionnement des premiers camps de cantonnement, donc ceci est, je crois, très important pour montrer qu’on avance effectivement », a-t-il précisé.

Selon le secrétaire général adjoint des Nations unies, il est essentiel de montrer aux populations que l’accord se traduit par des dividendes en terme de redémarrage des différents services publics d’où le soutien de son organisation aux autorités, aux forces de sécurité maliennes pour que progressivement tout puisse se remettre en place. Le but recherché étant l’appropriation de l’accord par l’ensemble de la population.

S’exprimant sur le renforcement du mandat de la Minusma en terme de stabilisation sécuritaire, Hervé Ladsous a soutenu que tout cela va être discuté évidemment en tenant compte du contexte de menace terroriste qui s’est accentué. Et d’annoncer un prochain renforcement des moyens mis à la disposition de la Minusma, en l’occurrence des moyens humains, de nouvelles unités qui sont sur le point de se déployer, de nouveaux équipements y compris des technologies de pointe.

De plus, le haut responsable de l’ONU a plaidé pour le renforcement de la posture de la Minusma en mettant en œuvre effectivement des concepts présents dans l’accord. Il s’agit de patrouilles conjointes, de constitution d’équipes mixtes pour mener des opérations sur le terrain. Il a également salué la décision prise par l’Allemagne de  participer à la Minusma avec 600 ou 650 hommes.

Le conférencier a également évoqué les incidents graves qui se sont produits à Kidal il y a une quinzaine de jours. Tout en déplorant les morts enregistrés, il a promis que la lumière sera faite par l’enquête en cours. « Il faudra bien voir dans toute cette opération autour de Kidal une volonté délibérée de saboter le processus », a laissé entendre Hervé Ladsous qui a rappelé que l’importante visite du Conseil de sécurité dans notre pays il y a un mois et demi montre à quel point la communauté internationale suit avec intérêt le dossier malien, lequel s’inscrit dans une perspective régionale. « Nous entendons renforcer notre coopération avec les autorités de la région notamment celles du G5 Sahel parce que sur les problèmes de terrorisme, de narcotrafic… il est indispensable de travailler avec tous les acteurs régionaux, parce que ce n’est pas tant une problématique malienne qu’une problématique sahélienne. Je salue le dévouement et l’activité inlassable de la Mission, de M. Annadif, de tous ses collaborateurs civils, militaires, policiers. En continuant ainsi, nous arriverons à progresser », a-t-il assuré.

M. SIDIBÉ

You are here: Home News Visite de Hervé Ladsous au Mali : LE RENOUVELLEMENT DU MANDAT DE LA MINUSMA EN PERSPECTIVE