Lutte contre le terrorisme : FIN DE CAVALE POUR SOULEYMANE KEITA

Une unité de la force spéciale de la Sécurité d’Etat a arrêté Souleymane Keita, le leader des terroristes qui opèrent épisodiquement au sud du pays et qui se réclament du groupe terroriste Ancardine d’Iyad Ag Ghaly.

 D’après nos sources sécuritaires, le dangereux terroriste a été appréhendé mardi dernier, à la lisière nord de la forêt du Wagadou vers la frontière mauritanienne.

L’homme était en cavale depuis juin 2015, après l’arrestation de plusieurs membres influents de son groupe par la DGSE et le démantèlement d’une de leurs bases située dans la forêt de Sama. Il s’était refugié en Guinée, puis en Sierra Leone et en Gambie, avant de rejoindre début mars les bandes armées qui évoluent dans la forêt du Wagadou. Souleymane Keita a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à rejoindre son mentor Iyad Ag Ghaly dans l’Adrar des Ifoghas.
Né à Kaolack au Sénégal où il a fréquenté l’école coranique et la medersa, avant de se rendre en Egypte afin de poursuivre ses études, il a profité de son séjour égyptien pour s’exercer au maniement des armes et des explosifs et effectuera plusieurs voyages en Arabie saoudite. Il faisait d’ailleurs des prêches dans une mosquée à Bamako où il fit ainsi la connaissance de Iyad Ag Ghaly et se lia d’amitié avec ce dernier. Il a servi aussi comme sergent recruteur des jeunes talibés au profit des djihadistes qui avaient occupé le nord de notre pays en 2012.
Souleymane Keita rejoint ainsi en prison plusieurs de ses lieutenants déjà sous les verrous. Parmi ceux-ci figure Hamadi Niagando alias Jogormé, logisticien du groupe, ancien membre de la police islamique, homme de confiance et gendre de Souleymane Keita. Hamadi Niagando fait office de stratège militaire. Il a participé à la bataille de Konna. Hassan Dicko alias Abou Leila, Ayouba Sangaré et Ali Sangaré font partie aussi du commando auteur des attaques contre les logements du personnel de la MINUSMA à Magnambougou Faso Kanu, Missabougou, de la Brigade de la gendarmerie  de  Baguinéda  et du Poste de Police de l’auto-gare de Sogoniko en août 2015.

 

You are here: Home News Lutte contre le terrorisme : FIN DE CAVALE POUR SOULEYMANE KEITA