Goundam : TIEMAN HUBERT COULIBALY EN COMMUNION AVEC LES SOLDATS

Ministre Défense

Il était venu remonter le moral des troupes qui sont harcelées par les terroristes à travers des poses d’engins explosifs improvisés et des embuscades

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants Tiéman Hubert Coulibaly était en visite de terrain lundi et mardi dans la Région de Tombouctou. Il était accompagné dans cette tournée en 6è région par des membres de son cabinet et le chef d’état-major général des armées, le général Mahamane Touré.
Lundi, il a rencontré les soldats déployés dans la Cité mystérieuse et visité les check-points aux sorties de la ville (L’Essor d’hier). Mardi, il s’est rendu à Goundam pour transmettre les salutations, les encouragements et le soutien du président de la République et de l’ensemble du gouvernement aux soldats et leur signifier la disponibilité totale des autorités à améliorer leurs conditions de vie et de service. Tiéman Hubert Coulibaly a souligné la particularité de la région de Tombouctou en matière de sécurité en précisant qu’il s’agit d’un carrefour de rencontres des terroristes et des narcotrafiquants.
Le ministre de la Défense et des Anciens combattants a surtout insisté sur les avantages qu’apportera la mise en œuvre de la Loi de programmation militaire. En plus de l’amélioration des conditions de vie des soldats, elle permettra l’acquisition du matériel indispensable à l’accomplissement de la mission des forces armées et de sécurité. Le ministre Coulibaly a annoncé aux soldats que son département a fait des propositions de projets de construction de logements sociaux et de réalisation d’infrastructures diverses au profit des unités.
L’objectif de cette mission était de remonter le moral des troupes qui sont harcelées par les terroristes à travers des poses d’engins explosifs improvisés et des embuscades.
La délégation s’est rendue à Goundam par la voie terrestre malgré le danger sur cette route où de nombreuses attaques ont été perpétrées par les terroristes contre les soldats maliens et les Casques bleus. Les soldats ainsi que les populations sur place ont beaucoup apprécié la décision du ministre de la Défense et des Anciens Combattants de se rendre à Goundam. Les autorités locales, par la voix de leur porte-parole, Abdoulaye Ababa Cissé, ont exprimé leur joie pour cette visite des autorités militaires. Des prières ont été prononcées pour le repos de l’âme des soldats tombés au champ d’honneur lors de la dernière attaque sur l’axe Tombouctou-Goundam le 15 janvier dernier. Il s’agit du soldat de 1ère classe Abdramane Boubacar et du caporal Sayon Kamissoko. Un convoi de l’armée est tombé dans une embuscade vers la localité d’Acharane. Bilan : 2 morts et 4 blessés aussi bien du côté de l’armée que des assaillants. Des terroristes ont réussi à prendre la fuite. Un hélicoptère de la Minusma s’est rendue sur zone et a donné la position d’un véhicule suspect aux militaires. Mais ceux-ci ne pouvaient pas engager la poursuite parce qu’il fallait porter secours aux blessés dont deux étaient dans un état critique. Les renforts qui ont accouru de Goundam ont été pris à parti par un autre groupe de terroristes.
Après l’embuscade, les soldats ont aussi mis la main sur 4 individus suspectés de vouloir attaquer un convoi de ravitaillement en route pour un camp de réfugiés. Conduits à Goundam pour les besoins de l’enquête, les 4 quidams ont ensuite reçu des soins et des vivres (4 sacs de riz, 2 sacs de sucre, des vêtements et même du tabac) puis transportés auprès de leurs.
Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants a salué les militaires pour leur professionnalisme et leur a rappelé que le principe est de ne pas tirer sur un homme qui a déposé les armes. Votre « sens du droit et de la justice doit rester éveillé », a-t-il conseillé aux soldats.
À Goundam comme à Tombouctou, le ministre Coulibaly a jugé impératif de renforcer les check-points et de doter les unités de moyens blindés. Il a annoncé l’acquisition de matériels neufs adaptés aux réalités du terrain pour que les soldats accomplissent leur mission dans une relative sécurité. «L’armée aura un nouveau visage», a-t-il promis à la troupe.
Tiéman Hubert Coulibaly a demandé aux soldats de faire leur travail en respectant les consignes et en restant vigilants. « Votre sécurité dépend du niveau de consigne donnée par votre commandement », a-t-il ajouté. Il leur a assuré que la République leur est reconnaissante pour tout ce qu’ils sont en train de faire dans cette partie du pays dans des conditions extrêmement difficiles. Il a évoqué aussi la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation et insisté sur le respect strict de son contenu.
Le ministre Coulibaly et sa délégation ont regagné Tombouctou par la route dans l’après-midi. Aucun incident n’a été signalé aussi bien à l’aller qu’au retour. Deux avions de reconnaissance de type Tetra ainsi que deux hélicoptères de la Minusma ont assuré la couverture aérienne du convoi. Des soldats venus de Gao sont venus prêtés main forte à ceux de Tombouctou pour assurer la sécurité de la délégation.
Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants a quitté Tombouctou hier matin pour regagner Bamako à bord l’avion militaire de type Basler qui l’avait transporté dans la Cité mystérieuse.
Envoyé spécial 
A. DIARRA

You are here: Home News Goundam : TIEMAN HUBERT COULIBALY EN COMMUNION AVEC LES SOLDATS