Implantation d’universités à Sikasso, Tombouctou et Gao : LA GESTATION COMMENCE

UniversitéLe ministre de l’Enseignement supérieur et de Recherche scientifique, Mountaga Tall, a officiellement installé, hier, les missions universitaires de Sikasso, Tombouctou et Gao. La cérémonie s’est déroulée au département en présence des membres du cabinet, des chefs de services centraux et rattachés du ministère ainsi que des directeurs généraux des grandes écoles.


Ces missions composées d’enseignants et d’hommes de culture de haute qualité ont pour tâche la création et l’ouverture d’universités dans les localités concernées. Ils vont, concrètement, identifier les filières de formation des différentes universités à créer, préparer les avant-projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de ces universités et évaluer les potentiels enseignants résidant et les besoins en recrutement de personnel enseignant, administratif et technique. Les missions universitaires vont, pour chacune des localités, évaluer les coûts des investissements à réaliser et le budget prévisionnel de fonctionnement de chaque université.
Suite à la création de la première université régionale à Ségou, les pouvoirs publics ont décidé que les régions de Sikasso, Tombouctou et Gao accueilleront d’autres universités conformément à la volonté du gouvernement de déconcentrer les services de l’Etat. La création des universités régionales va accompagner le processus de décentralisation en cours et contribuer à fixer les compétences dans les régions bénéficiaires en y stimulant l’activité intellectuelle et économique. Il s’agit surtout de doter notre pays de ressources humaines de qualité et en quantité.
Sikasso est une région qui possède de fortes potentialités agro-sylvo-pastorales. La région a été retenue pour abriter une des prochaines structures de formation universitaire conformément à la politique de développement des agropoles. S’agissant de Gao et Tombouctou, la création d’universités dans ces régions contribuera à renforcer la cohésion sociale dans notre pays et à consolider la paix, a expliqué Mountaga Tall.
« L’attente des plus hautes autorités et de la nation toute entière est très grande sur la réalisation de ces futures temples du savoir et savoir-faire dans ces région », a assuré le ministre Tall qui a réitéré sa disponibilité à accompagner les missions pour l’atteinte des objectifs fixés.
Notons que la mission universitaire de Sikasso est présidée par le Pr Moussa Kanté, celle de Tombouctou par le Pr Amadou Diallo et celle de Gao par le Pr Ouéteni Diallo.
Amadou Diallo a, au nom des membres de toutes le missions, remercié le gouvernement pour le choix porté sur eux pour accomplir l’exaltante et contraignante tâche qui leur a été confiée. Il a réitéré leur volonté de mettre tout en œuvre pour bien faire le travail.

B. COULIBALY

You are here: Home News Implantation d’universités à Sikasso, Tombouctou et Gao : LA GESTATION COMMENCE