Assemblée Nationale : UN BUREAU CONSENSUEL EN PLACE

A.NSur les 140  députés votants, 134 se sont prononcés en faveur de la liste proposée pour 2 voix contre et autant d’abstentions


« La nuit porte conseil », dit un adage. Les tractations au sein du groupe parlementaire pour éviter sa scission ont confirmé cet adage. « Le RPM à l’image de notre pays restera un et indivisible », a annoncé le député Bafotigui Diallo à la reprise de la plénière hier pour la mise en place du bureau.
Pourtant, la veille, le député élu en Commune VI du District de Bamako avait annoncé qu’une vingtaine de députés du RPM voulaient créer un nouveau groupe parlementaire.
L’adoption de l’ordre du jour a été suivie par la lecture de la liste provisoire du bureau élaborée en concertation avec les présidents des différents groupes parlementaire. Mais comme le veut le règlement intérieur de l’institution, c’est  à travers la voix de l’urne que les élus de la nation ont validé la composition du bureau qui comprend 22 membres dont dix postes de vice-présidence, deux questeurs et 10 secrétaires parlementaires.
Ainsi sur les 140  députés votant, 134 se sont prononcés en faveur de la liste proposée pour 2 voix contre et autant d’abstentions. Deux autres voix ont été annulées pour non conformité des procurations déposées.
A lecture de la composition de ce bureau, l’on constate qu’il n’y a eu que quelques ajustements qui n’ont d’ailleurs pas modifié l’ossature des quotas attribués aux différents groupes parlementaires. Sur les 22 postes, en plus de celui du président de l’Assemblée, le RPM comme dans l’ancien bureau conserve les 11 qu’il détenait. Après « le parti du tisserand », c’est l’APM qui est le groupe le plus représenté dans le bureau. Les groupes l’ADEMA-ASMA et VRD ont chacun 3 postes.
Les seuls changements se sont opérés à l’intérieur même des groupes parlementaires. Le groupe  parlementaire ADEMA-ASMA dispose deux vice-présidences contre une dans le précédent bureau. Au niveau des VRD, le député Mody N’Diaye remplace Amadou Cissé au poste de troisième vice-président pendant que Bakari Makalou succède à Bréhima Béridogo au poste de 9ème secrétaire parlementaire.
Du coté du RPM, Seydou Dembélé et Abdoulaye Dembélé remplacent respectivement Abdoulaye Fofana et Moussa Timbiné, aux postes de 7è et 9è vice-présidents.
Après la mise en place du bureau, la plénière s’est poursuivie tard dans la soirée pour déterminer la composition des différentes commissions de travail. Mais d’ores et déjà, on connaît les présidents de ces commissions. La commission Développement rural est présidée par Idrissa Sankaré, celle des Travaux publics par Yeri Keïta et celle des Affaires étrangères par Mme Diallo Aissata Touré.
C’est Amadou A. Doumbia qui dirigera la commission Administration territoriale et Décentralisation tandis que la Santé et le Développement social est présidée par Kalilou Ouattara. A la commission Eau, Energie et Mines, Bakary Fomba est aux commandes. Le député élu en Commune III Karim Keita conserve la Défense. La commission Education et Culture est présidée par Mme Haidara Aissata Haidara, tandis que celle du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse l’est par Chadrak Keita. Enfin, les commissions Finances et Economie et des Lois constitutionnelles seront respectivement dirigées par Abdine Koumaré et Zoumana N’Ti Doumbia. La composition complète des commissions sera connue aujourd’hui.
Les député ont voté à main levée pour la présidence de la commission Contrôle. En effet, selon le règlement intérieur, la présidence de cette commission revient de droit à l’opposition. Elle est présidée par Dédéou Traoré du VRD qui a comme vice-président Kissima Keita. Souleymane Diarra en est le rapporteur.

L. ALMOULOUD

You are here: Home News Assemblée Nationale : UN BUREAU CONSENSUEL EN PLACE