Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : LE CHEF DE L’ETAT RETROUVE LA DOYENNE DE BAMAKO

IBK et la doyenne de BkoMme Kadia Togola détient le titre de la personne la plus âgée du District de Bamako depuis près de deux ans.

A ce titre, elle a reçu la visite du président de la République pour la deuxième année consécutive dans le cadre des activités du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion.
A 125 ans, la Doyenne de la capitale a reçu le président Ibrahim Boubacar Keïta à son domicile à Djicoro-Para, vendredi dernier. Le chef de l’Etat était accompagné notamment du ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté.
C’est la 21è fois, cette année que notre pays marque le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion consacré à des activités d’aide aux personnes démunies et aux Aînés. Il s’agit d’un symbole de respect pour ces personnes, comme il est prescrit par notre éthique et notre culture, dira le ministre Konaté. Mais au-delà de la célébration, il faut un véritable statut pour les doyens, a-t-il poursuivi. De fait, ils seront désormais associés à tous les évènements importants du pays.
C’est dans une atmosphère de retrouvailles chaleureuses que le chef de l’Etat est arrivé dans la famille de la Doyenne, qu’il a appelée sa « Kongnomousso » (nouvelle mariée en langue nationale bambara).
La personne la plus âgée du District qui conserve une incroyable lucidité (elle dispose de ses moyens auditif, visuel et de parole) a demandé au président de la République, les nouvelles du pays, notamment la situation sécuritaire au Nord. C’est la preuve que malgré l’âge, elle prête une attention particulière à la vie de la Nation, a constaté le président Ibrahim Boubacar Keïta.
Le visiteur de marque a informé Mme Kadia Togola, des derniers développements de la situation au Nord, qui sont très positifs avec la signature entre les groupes armés rivaux, d’un accord pour la cessation totale et définitive des affrontements et la libre circulation des personnes.
Comme l’année dernière, le président de la République a demandé à la Doyenne de faire des bénédictions pour que la paix revienne et s’installe pour toujours dans le pays. Saluant une nouvelle fois l’initiative d’instituer un mois dédié à la solidarité, il a insisté sur la nécessité d’intensifier l’entre-aide qui est une des valeurs cardinales de notre société. Et la perpétuation de la solidarité ne saurait se limiter au seul mois d’octobre.
Avant de prendre congé de la Doyenne, le président de la République lui a symboliquement remis un gros bélier blanc, une calebasse de colas, un kit de prière (un tapis et chapelet) et une enveloppe d’argent. Il lui a conseillé de garder jalousement ce dernier cadeau pour ne pas se le faire dérober par ses petits-fils et arrières-petits qui ne manqueront pas de roder autour.

C. ADIA

You are here: Home News Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : LE CHEF DE L’ETAT RETROUVE LA DOYENNE DE BAMAKO