Défilé militaire à Kati : LES SACRIFICES POUR LA PATRIE NE SERONT JAMAIS OUBLIES

defile 1 Le camp Soundiata de Kati a célébré le 55è anniversaire de l’Indépendance dans la bonne tradition avec un défilé militaire. La cérémonie était présidée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.


Deux heures, avant le début du défilé militaire, le commandant de zone militaire par intérim, le colonel Oumar Diawara s’activait aux derniers réglages pour s’assurer que le dispositif mis en place fonctionnait parfaitement.
La place d’armes de Kati qui a abrité l’événement était pavoisée aux couleurs nationales. Trois tribunes avaient été érigées pour accueillir les invités. La fièvre monta à quelques minutes de l’arrivée du chef de l’Etat, chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Kéita. Elle était à son comble à 11 heures 10 mn quand le véhicule transportant celui-ci franchit le portail d’entrée du camp Soundiata.
Le président de la République fut accueilli à sa descente de voiture par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tièman Hubert Coulibaly, accompagné du chef d’Etat-major général des armées, le général de division Mahamane Touré et le maire de Kati Hamalla Haïdara.
Après le salut au drapeau national, le chef de l’Etat procèdera à la revue des troupes dans un véhicule spécial décoré à cet effet, avant de suivre la remise des décorations à 28 militaires.
Ces décorations qui vont de la Croix de la valeur militaire à la Médaille de campagne en passant par la Médaille des blessés ont été remises par le ministre de la Défense et des Anciens combattants Tièman Hubert Coulibaly, le chef d’Etat-major général des armées Mahamane Touré et quelques autres hauts gradés.
Le défilé qui s’est déroulé au rythme de fanfare du Génie militaire a vu le passage de différents corps militaires et paramilitaires : les anciens du Service national des jeunes, les éléments des Eaux et Forêts, des douanes, de la protection civile. Ensuite suivront la police, la gendarmerie, la garde nationale, le Génie militaire, l’armée de l’air, l’armée de terre, les commandos parachutistes et le Bataillon des sports.
Le chef de l’Etat, chef suprême des armées a indiqué à la fin du défilé que c’est un sentiment de fierté qui l’animait. Selon lui, il s’agit d’un devoir de souvenir et d’hommage aux anciens qui se sont sacrifiés pour la patrie. Pour lui, l’événement a constitué l’apothéose de la célébration du 55è anniversaire de l’Indépendance. En effet, ce que les militaires ont montré donne à reprendre espoir quant à la reconstruction de nos forces de défense.
Et le président Keïta d’ajouter que l’Etat prendra en charge les blessés de guerre et les familles des militaires décédés au combat. Une loi dans ce sens est en cours d’élaboration et sera bientôt adoptée par l’Assemblée nationale.
S. DOUMBIA

You are here: Home News Défilé militaire à Kati : LES SACRIFICES POUR LA PATRIE NE SERONT JAMAIS OUBLIES