Région de Mopti : L’ARMÉE DÉMANTÈLE UN POSTE DE COMMANDEMENT DES DJIHADISTES

Kidal1

Une patrouille des forces armées a découvert, mardi, un poste de commandement des combattants se réclamant d’Amadou Kouffa, le fantomatique prêcheur qui fait parler de lui depuis l’invasion des djihadistes à Konna en 2012.

 Les militaires ont démantelé le poste de commandement après un accrochage avec des combattants dans une zone boisée près de Koba, une localité située à 63 km au sud-ouest de Boni dans la région de Mopti.
Selon nos informations, cinq combattants ont été neutralisés et un autre a été fait prisonnier. Sur place, les soldats ont mis la main sur 15 motos, 6 mines anti-char, 2 fusils d’assaut AK-47, 2 caisses de munitions de calibre 7,62. Du côté de l’armée, un soldat été blessé mais ses jours ne sont pas en danger.
La zone de Mopti est infestée de petits groupes armés qui pillent régulièrement les villages et les forains. Sûrs de leur puissance de feu, ils ont commencé à s’attaquer aux forces armées en patrouille dans cette partie du pays.
Ces derniers mois, le nom d’Amadou Kouffa, leur leader présumé, est régulièrement cité dans la presse, sans plus de détails sur l’homme. D’après les sources sécuritaires, le prêcheur Amadou Kouffa (Kouffa est le nom de sa localité d’origine) est d’obédience salafiste comme Iyad Ag Ghaly, le leader du groupe terroriste Ançardine. On ignore le nombre de jeunes combattants sous les ordres de ce prêcheur originaire de la région de Mopti, que personne n’a revu après sa fuite de Konna suite à l’intervention de l’armée française en janvier 2013.
La plupart des jeunes qui ont cédé aux sirènes de l’islam radical, prêché par Amadou Kouffa, sont des bergers désoeuvrés et d’anciens élèves coraniques.
Si sa « katiba » (groupe de combat) n’est pas aussi forte que les autres groupes terroristes qui écument certaines parties du nord du Mali, elle demeure une réelle menace pour la sécurité nationale.
A. DIARRA

You are here: Home News Région de Mopti : L’ARMÉE DÉMANTÈLE UN POSTE DE COMMANDEMENT DES DJIHADISTES