Le président Keita au Zimbabwe : L’EMOTION ET L’ADMIRATION

une 17 4 2009

Le chef de l’Etat a visité le monument des héros de l’indépendance et une unité de production de lait d’une capacité de 90000 litres de lait par jour

 
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, achève aujourd’hui sa visite d’Etat au Zimbabwe. Il s’est rendu hier au monument dédié aux héros de l’indépendance où il a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu. Érigé sur la hauteur de la ville de Harare, ce haut lieu chargé d’histoire a été construit après l’indépendance du Zimbabwe en 1980. Tout visiteur est séduit par la statue en bronze de trois soldats guerriers munis de leurs armes et brandissant le drapeau national. Une manière de signifier que le Zimbabwe a désormais son indépendance. Le site accueille aussi les tombes des nationalistes convaincus qui ont sacrifié leur vie pour l’indépendance de Zimbabwe. Notamment celles de Herbert Wiltshire Pfumaindini, du sergent Masotsha Ndlovu, de Simon Charles Mazorodze, de Léopold Tapfumaneyi Takawira, du sénateur chief Rekayi Magodo, de Josiah Mushore Chinamano, de Robson Dayford Manyika, de Tapfmaneyi Maurice Nyagumbo.
À l’issue de la visite, le chef de l’Etat s’est dit très ému de venir déposer une gerbe de fleurs au pied de ce monument historique. « C’est un monument dédié aux héros de la nation zimbabwéenne. Tous ces hommes et femmes qui se sont sacrifiés pour qu’aujourd’hui soit. Des militaires et des civils, tous des héros de la nation, ont donné leur vie pour que le Zimbabwe soit indépendant. Nous avons vécu avec beaucoup d’émotions pour ces vies fauchées, souvent à la fleur de l’âge. Très peu ont atteint la cinquantaine. Tous ceux là, que l’honneur leur soit rendu », a-t-il déclaré. « L’intelligence politique des dirigeants a pu éviter la guerre civile dans ce pays. Puisqu’après  l’indépendance, il y a eu une lutte âpre entre le président Mugabe et Joshua NKomo. Leur intelligence politique, à tous deux, a fait qu’ils ont pu faire la paix pour sauver la nation », a rappelé Ibrahim Boubacar Keïta.
Le président de la République a aussi rendu hommage à la défunte épouse de Robert Mugabe, Mme Sarah Francesca Mugabe, qui repose aussi au monument des héros de l’indépendance. Panafricaniste convaincue, cette grande dame africaine s’est courageusement battue pour la cause de son pays d’origine, le Ghana, pour le Zimbabwe et l’Afrique toute entière. « Elle a épousé pas seulement l’homme Mugabe mais aussi la cause de son peuple. Par delà la cause de l’Afrique », a souligné le président Keita.
La délégation présidentielle a ensuite visité une ferme laitière située dans une zone agricole à  une cinquantaine de kilomètres de Harare. L’usine produit 40.000 litres de lait par jour. Elle est la troisième unité laitière du pays créée seulement en 2012. Ici on trouve le lait, la crème glacée fruitée ou chocolatée et plusieurs variétés de yaourt. L’usine tourne à plein régime avec 50 employés et a créé plusieurs centaines d’emplois indirects. Les parcs de cette unité de production de lait  renferment plus de 2000 vaches que les chefs d’Etat ont également visités. Le président Keita a apprécié cette unité de production dont notre pays peut s’inspirer. Pour cela, il faut que nos techniciens viennent ici se former aux technologies qui sont utilisées dans cette usine, a préconisé le président IBK.
Au cours du dîner qu’il a offert à son hôte mardi, le président Mugabe a estimé que le Mali et le Zimbabwe pouvaient resserrer leurs liens de coopération dans plusieurs domaines comme le commerce, les mines et l’agriculture.
Aujourd’hui, le chef de l’Etat et sa délégation vont visiter la forêt classée de Victoria avec ses animaux sauvages et ses chutes d’eau impressionnantes. Ce haut lieu touristique zimbabwéen fait partie des huit merveilles du monde.
Envoyé spécial
M. KEITA

You are here: Home News Le président Keita au Zimbabwe : L’EMOTION ET L’ADMIRATION