Identification des abonnés de la téléphonie et de l’Internet : UN ACTE LEGAL ET DESORMAIS OBLIGATOIRE

lancement camp identi abonnés

L’opération vise à collecter l’ensemble des données permettant le cas échéant la traçabilité d’un utilisateur de services de télécommunications/TIC

Au Mali, les abonnés du téléphone et de l’Internet ainsi que les gestionnaires de cybercafé doivent obligatoirement se faire identifier avant le 9 avril 2016. Passé ce délai, le service à leur destination sera interrompu. La campagne pour la mise en application de cette mesure a été lancée hier à l’hôtel Radisson Blu par le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Choguel Kokalla Maïga, en présence de ses collègues de la Sécurité et de la Protection civile, Sada Samaké, de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré. Etaient aussi présents les représentants des opérateurs de téléphonie et d’Internet ainsi que des structures et associations impliquées dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.
Le ministère de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication et l’Agence malienne de régulation des Télecommunications/Tic et Postes (AMRTP) ont décidé d’entreprendre une campagne d’information et de sensibilisation des utilisateurs des services de communication/Tic sur l’opération d’identification par la mise en œuvre d’un plan de communication élaboré à cet effet. La campagne est prévue sur un an avec comme point de départ la cérémonie de lancement d’hier.
L’identification se définit comme un processus permettant de désigner, de découvrir et de reconnaître un abonné ou un utilisateur final. L’identification des abonnés du téléphone et de l’Internet a été rendue obligatoire par le décret 2015-0265/P-RM fixant les modalités d’identification des abonnés aux services de télécommunication/TIC ouvert au public. Il fait interdiction aux opérateurs de mettre sur le marché des cartes SIM ou des périphériques de connexion pré-activés. Il fait obligation aux opérateurs de réseaux de télécommunications ouverts au public et aux fournisseurs d’accès Internet de procéder à l’identification de leurs abonnés au moment de la souscription à leurs différents services.
Le décret est l’aboutissement d’un long cheminement ayant impliqué à côté de l’AMRTP, l’ensemble des intervenants du secteur, notamment les opérateurs de télécommunication, les fournisseurs d’accès à Internet et les associations de consommateurs, a confirmé le directeur général par intérim de l’AMRTP, Cheick Abdelkader Koïta.
Le caractère légal et obligatoire de l’identification des abonnés de la téléphonie et de l’Internet offre de nombreux avantages aux acteurs du secteur. Il permet d’abord de lever les obstacles rencontrés par les opérateurs auprès de leur clientèle dans l’exécution de cette mission d’identification. En outre les abonnés identifiés pourront plus aisément reconstituer auprès de leurs opérateurs leurs données en cas de perte de leur appareil ou de destruction de leur carte à puce.
De même, la mesure offre la possibilité de disposer de statistiques plus fiables sur les marchés concernés, a expliqué le patron de l’AMRTP. En plus de ces aspects, elle contribue à la sécurité nationale et transnationale.
L’objectif de l’opération d’identification vise à collecter l’ensemble des données (nom, prénom, raison sociale, numéros, adresse, nature du document, etc.), permettant le cas échéant la traçabilité d’un utilisateur de services de télécommunications/TIC.

UN NOM SUR CHAQUE NUMERO. Le ministre Choguel K. Maïga a remercié les acteurs du secteur des télécommunications et des TIC, les leaders d’opinion, les communicateurs, les hommes de médias pour leur implication dans la réussite de l’opération.
« L’identification des abonnés est une exigence de la réglementation régionale (CEDEAO) et nationale en matière de télécommunication », a indiqué le ministre Maïga. Il a, à ce propos, déploré la revente non contrôlée de cartes à la puce téléphonique (SIM), une pratique non conforme, selon lui, aux principes édictés par la règlementation en vigueur.
En effet dans notre pays, il existe un grand nombre d’utilisateurs non identifiés des services prépayés de la téléphonie mobile avec pour conséquence d’une part la perturbation de statistiques sur le parc des abonnés et des utilisateurs d’Internet et d’autre part le risque élevé d’infractions à la loi par certains de ces utilisateurs.
La procédure d’identification devrait désormais permettre d’affecter un nom à chaque numéro utilisé et à chaque connexion Internet. « Il est ainsi désormais fait obligation à chacun des opérateurs de télécommunication/TIC d’identifier ses actuels et futurs abonnés, à tout abonné non identifié par son opérateur, et à tout utilisateur au moment de la souscription de son abonnement, de procéder à son identification auprès de son opérateur », a indiqué le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication. La même obligation s’impose aux fournisseurs d’accès Internet et au gestionnaire de cybercafé, a prévenu Choguel K. Maïga.
En vue d’informer, de sensibiliser et de mener l’opération avec pédagogie sur le décret et ses mesures coercitives, le ministère de l’Economie numérique, à travers l’AMRTP, a élaboré un vaste plan de communication. Ce plan prévoit d’utiliser tous les outils et supports de communication disponibles tout en faisant appel à l’accompagnement, non seulement des structures compétentes relevant du département que sont l’AMAP, l’ANCD et l’ORTM, mais aussi la presse privée et les communicateurs traditionnels ainsi que des acteurs du secteur, a précisé le ministre Maïga.
Dans la même logique, les opérateurs et fournisseurs de services mettront en œuvre leur propre stratégie d’information en vue de garantir le succès du processus.

Be COULIBALY

You are here: Home News Identification des abonnés de la téléphonie et de l’Internet : UN ACTE LEGAL ET DESORMAIS OBLIGATOIRE