Conseil supérieur de l’agriculture : LE PLAN DE CAMPAGNE 2015-2016 VALIDE

CONSEIL SUP AGRICULT

Des objectifs plus ambitieux sont annoncés avec une production de 8.005.819 tonnes de céréales, toutes spéculations confondues, soit une augmentation de 15% par rapport à la campagne précédente

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a présidé hier dans la salle de banquet de Koulouba, les travaux de la 3è session du Conseil supérieur de l’agriculture. C’était en présence du Premier ministre Modibo Kéita, des membres du gouvernement, dont le ministre du Développement rural, le Dr Bocari Tréta, du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, des responsables des services techniques du département. A la fin de la cérémonie, le président Kéita a validé les résultats de la campagne agricole 2014-2015, le plan de campagne agricole 2015-2016 et le programme pilote d’équipements agricoles de 1000 tracteurs et kits. Le chef de l’Etat a aussi autorisé la subvention des engrais par le gouvernement.
Le coût de la subvention est arrêté cette année à 47 milliards Fcfa, dont 10 milliards alloués au programme pilote d’équipements de 1000 tracteurs et kits. Par ailleurs, le prix de l’engrais subventionné est maintenu à 11.000 Fcfa le sac de 50 kg. Le président de l’APCAM, Bakary Togola, a remercié, au nom de toute la profession agricole le président IBK pour le maintien de la mesure.
Auparavant, le ministre du Développement rural a effectué une présentation détaillée des résultats de la campagne agricole 2014-2015 et du plan de campagne agricole 2015-2016. Bocari Tréta a rappelé que notre pays a récolté 6.980.733 tonnes de céréales, toutes spéculations confondues, au cours de la campagne agricole 2014-2015, ce qui représentent 81% du taux de réalisation pour un objectif de 8.674.462 tonnes. Cette production représente 22% de hausse par rapport aux résultats de la campagne précédente (2013-2014) qui étaient de 5.736.093 tonnes. Le riz prend une place prépondérante (31%) dans cette production céréalière soit 2.166.830 tonnes, devançant le maïs (25%) et ses 1.744.026 tonnes.
Notre pays a aussi produit 548.723 tonnes de coton graine contre 440.027 tonnes la campagne précédente.
Pour les productions animales, le ministre Tréta a annoncé que les éleveurs de la ceinture péri-urbaine présenteront à l’issue du lancement officiel de la campagne agricole (qui s’est déroulé hier dans l’après-midi), lors de la Journée paysanne à Samanko, un noyau de boeufs issus de l’insémination artificielle effectuée grâce aux semences animales offertes par le Maroc à notre pays l’année dernière. Pour rappel, le Maroc a offert 125.000 doses de semences animales pour inséminer les vaches locales en vue d’améliorer la production bovine et de lait. Environ 681 éleveurs ont bénéficié de cette opération d’insémination. Le chef du département a, par ailleurs, salué la performance des services vétérinaires qui ont réussi à vacciner 27.219.576 têtes, toutes espèces confondues sur une prévision de 23.756.549 têtes, soit 114%. Dans le cadre de la surveillance de la grippe aviaire, 217 marchés à volaille, 608 foires hebdomadaires, 2507 exploitations avicoles, dont 149 modernes ont été suivis.
Si le département s’est réjoui des résultats satisfaisants de la campagne agricole 2014-2015, les objectifs annoncés sont plus ambitieux pour la campagne 2015-2016. Ainsi, il est attendu 8.005.819 tonnes de céréales toutes spéculations confondues, soit une augmentation de 15% par rapport à 2014-2015. Les besoins de consommation étant évalués à 3.850.000 tonnes pour une production nette de 6.200.000 tonnes, l’excédent céréalier serait alors de 2.350.000 tonnes. La production cotonnière prévue est de 650.000 tonnes de coton graine. Beaucoup d’autres activités agricoles, piscicoles et d’élevage sont programmées durant cette campagne.
La campagne coûtera au total 189,306 milliards Fcfa, dont 47 milliards de subvention aux intrants (engrais, semences) et 10 milliards Fcfa aux équipements. La campagne 2015-2016 verra, en effet, le lancement du programme pilote d’équipements des paysans avec 1000 tracteurs et kits au financement duquel le président de la République a donné son accord. Par ce geste, le président IBK a validé le plan de campagne agricole 2015-2016, non sans rappeler qu’il sera intraitable envers tous ceux qui se rendront coupables de malversations sur la qualité des engrais ou de spéculations sur ces produits. Ibrahim Boubacar Keïta a également rappelé au gouvernement qu’il alloue bien 15% du budget à l’agriculture conformément aux recommandations du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine à Malabo en 2014.
Le président de la République a souhaité une meilleure campagne agricole à notre pays avant de se rendre, quelques heures après, à Samanko pour procéder à son lancement officiel.

M. COULIBALY

You are here: Home News Conseil supérieur de l’agriculture : LE PLAN DE CAMPAGNE 2015-2016 VALIDE