Art contemporain : LE MUSEE NATIONAL EXPOSE UN ECHANTILLON DE SA COLLECTION

C’est une grande exposition d’art contemporain africain que le Musée national du Mali propose à ses visiteurs depuis mardi, avec un échantillon de 44 œuvres de sa propre collection. Il s’agit d’une véritable sélection d’une page de l’art contemporain du continent africain et des mouvements artistiques qui l’ont traversé depuis les années 1960.

Le vernissage a eu lieu sous la présidence de Ondogoly Guindo, le secrétaire général du ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, et en présence de Almamy Kouréïssi, le chef de cabinet, des représentants des missions diplomatiques dans notre pays et de nombreux artistes maliens et étrangers.
Ces 44 peintures, dessins, photos et vidéos resteront à la disposition des visiteurs jusqu’au 15 juillet. Ce sont des œuvres de nombreux compatriotes parmi lesquels Mamadou Somé Coulibaly, Ismaël Diabaté, Abdoulaye Konaté, Cheick Diallo, Seydou Kéïta, Malik Sidibé etc. Mais aussi d’autres nationalités : Algérie, Bénin, Côte d’Ivoire, Cameroun, RDC, Togo, Sénégal, Tunisie, Egypte, Nigéria, Ghana, Kenya, Afrique du Sud, Maroc.
Le Musée national du Mali est l’un des rares musées africains à posséder une collection d’art contemporain africain. Selon son directeur, les musées africains, jusqu’à une date récente, ont omis de donner à la création contemporaine la place qui lui revient. Ils sont plutôt soucieux de penser la culture africaine dans sa tradition et son authenticité. Les œuvres contemporaines africaines intéressent seulement quelques galeristes et collecteurs privés, a déploré Samuel Sidibé.
Malgré de grands événements existant sur le continent comme  la « Biennale des arts de Dakar » ou les « Rencontres africaines de la photo de Bamako », les œuvres d’art africaines ne sont donc pas suffisamment valorisées sur le continent. Pourtant, elles circulent bien dans les grandes capitales occidentales : Paris, Londres et New York.  Le public africain y a ainsi peu accès.
« Pour regarder vers l’avenir, préserver notre diversité culturelle et constituer un patrimoine pour demain, il est essentiel qu’une place de plus en plus importante soit accordée dans nos politiques culturelles à l’encouragement de la création contemporaine et à sa promotion », estime Samuel Sidibé. De ce point de vue, les musées ont un rôle éminent à jouer. Non seulement en offrant aux artistes des espaces pour leurs expositions, mais aussi en constituant des collections dans le but de jeter les bases pour de futurs musées d’art contemporain.
Le Musée national a organisée depuis 2006 plusieurs expositions d’art contemporain : Vision contemporaine (2006), Contact zone (2007)  et Afrique contemporaine (2009). A la suite de chacune de ces expositions plusieurs œuvres ont été acquises par le musée. Celui-ci a aussi reçu des donations, notamment celles de la collection de l’Association pour la défense et l’illustration des arts d’Afrique et d’Océanie en 2008.
Dans le domaine de la photographie, des œuvres de Seydou Kéïta et de Malick Sidibé ont été offertes au musée par la Fondation Pigozzi.

Y. DOUMBIA

You are here: Home News Art contemporain : LE MUSEE NATIONAL EXPOSE UN ECHANTILLON DE SA COLLECTION