CAN 2017 : HEUREUX, LES AIGLES !

Lors de leur dernière rencontre avec les Ecureuils du Bénin,  les Aigles (en jaune) s’étaient inclinés 1-0

Lors de leur dernière rencontre avec les Ecureuils du Bénin, les Aigles (en jaune) s’étaient inclinés 1-0Le Mali affrontera la Guinée Equatoriale, le Bénin et le Soudan du Sud dans le Groupe C. Une poule largement à la portée de la sélection nationale qui bénéficie en outre d’un calendrier favorable.

Le tirage au sort des éliminatoires de la CAN, Gabon 2017 a été effectué hier par la Confédération africaine de football (CAF). Les Aigles d’Alain Giresse ont hérité du Groupe C qui comprend également la Guinée Equatoriale, le Bénin et le Soudan du Sud. Disons-le tout de suite, la sélection nationale ne pouvait pas espérer meilleur tirage au sort et il est difficile, voire impensable d’imaginer notre pays échouer dans ce groupe. Dans l’ensemble, le tirage au sort a été clément pour les grosses pointures du continent, même si dans certains groupes, on retrouve deux anciens vainqueurs du tournoi.
C’est le cas de la Zambie et du Congo (Groupe E), du Nigeria et de l’Egypte (Groupe G), de la Côte d’Ivoire et du Soudan (Groupe I), de l’Algérie et de l’Ethiopie (Groupe J), du Cameroun et de l’Afrique du Sud (Groupe M).
Pour revenir à la poule C, la Guinée Equatoriale et le Bénin apparaissent comme les deux adversaires les plus sérieux des Aigles dans la course à la qualification. Certes, les Ecureuils et le Zlang nacional sont moins cotés et ont moins d’expérience que les Aigles à ce niveau de compétition, mais depuis la CAN 2012 qu’elle a co-organisée avec le Gabon, la Guinée Equatoriale monte en puissance, alors que le Bénin reste sur un succès contre notre pays (1ère journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, 1-0 au Bénin).
S’il y a donc un adversaire que le capitaine Seydou Keïta et ses coéquipiers devront redouter, ce sont bien les Ecureuils et le Zlang nacional. Cela est d’autant plus vrai que la Guinée Equatoriale a été demi-finaliste de la dernière CAN qu’elle a organisée et que le Bénin a déjà participé plusieurs fois à la phase finale de la compétition. Quant au petit poucet du Groupe, le Soudan du Sud, il ne peut espérer grand-chose pour ces éliminatoires et devra se contenter de jouer les trouble-fêtes.
Lors de la première journée des éliminatoires, les Aigles affronteront le Soudan du Sud à Bamako (12, 13, 14 juin), avant de rendre visite aux Ecureuils du Bénin lors de la deuxième journée (4, 5, 6 septembre) et de boucler la phase aller à domicile contre le Zlang nacional de la Guinée Equatoriale (23, 24, 25 mars 2016). La phase retour débutera 72h seulement après la fin de la phase aller et les Aigles se déplaceront en Guinée Equatoriale pour défier le Zlang nacional (26, 27, 28 mars).
Après la Guinée Equatoriale, la sélection nationale ira au Soudan du Sud lors de la cinquième journée (3, 4, 5 juin), avant de boucler la boucle contre le Bénin lors de la 6è et dernière journée des éliminatoires (2, 3, 4 septembre). Le fait de débuter à domicile contre le pays le plus faible du Groupe, à savoir le Soudan du Sud sera un avantage considérable pour le capitaine Seydou Keïta et ses coéquipiers qui disputeront également leur dernier match à Bamako face aux Ecureuils du Bénin. Sur le papier, tout plaide donc pour les protégés d’Alain Giresse qui devront cependant se rappeler que c’est sur le terrain que se jouera la qualification.

- Une Poule abordable pour Giresse. Pour le technicien français que nous avons joint hier quelques minutes après le tirage au sort, les Aigles ont hérité d’un groupe abordable mais pour Alain Giresse, seule compte la réalité. «On peut s’estimer heureux après avoir évité des pays comme l’Afrique du Sud ou l’Egypte, mais tous les adversaires doivent être respectés et seront au sérieux», annonce le sélectionneur national. Concernant le calendrier des Aigles, Alain Giresse dira que «tous les matches sont difficiles et qu’il est important de prendre des points partout.
Le Soudan du Sud apparaît comme l’adversaire le plus faible du groupe, mais pour l’ancien international français, les matches ne sont faciles que si on les rend faciles sur le terrain». «Nous avons peu d’informations sur cette sélection (le Soudan du Sud, ndlr) contrairement au Bénin ou à la Guinée Equatoriale. Il faut tenir compte de tous ces facteurs et avoir la meilleure préparation possible.
Certes, poursuivra le technicien, c’est toujours bien de commencer à domicile, mais pour moi, tous les matches sont importants, il faudra prendre des points partout», conclura le nouveau patron des Aigles qui était présent au stade de Roudourou, mardi pour la demi-finale de la coupe de France entre l’En Avant de Guingamp de Sambou Yattabaré et l’A.J. Auxerre (défaite 1-0 des Guingampais).
Au total, 52 pays dont l’hôte du tournoi, le Gabon participeront aux éliminatoires et seuls les premiers de chaque groupe et les deux meilleurs deuxièmes seront qualifiés pour la phase finale. Les 52 sélections ont été reparties en 13 poules de 4, mais les résultats des Panthères du Gabon ne seront pas comptabilisés dans le Groupe I.
Le champion d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire évoluera dans le même groupe que le pays organisateur, tout comme le Soudan et la Sierra Leone. Finaliste de la dernière édition, le Ghana est logé dans le Groupe H qui comprend également le Mozambique, le Rwanda et l’Île Maurice. Quant à l’Egypte, recordman de la CAN (7 trophées), elle évoluera dans le Groupe G en compagnie du Nigeria, de la Tanzanie et du Tchad.

S. B. TOUNKARA

LA COMPOSITION DES GROUPES
Groupe A : Tunisie, Togo, Liberia, Djibouti
Groupe B : RD Congo, Angola, Centrafrique, Madagascar
Groupe C : Mali, Guinée Equatoriale, Bénin, Soudan du Sud
Groupe D : Burkina Faso, Ouganda, Botswana, Comores
Groupe E : Zambie, Congo, Kenya, Guinée Bissau
Groupe F : Cap Vert, Maroc, Libye, Sao Tomé
Groupe G : Nigeria, Egypte, Tanzanie, Tchad
Groupe H : Ghana, Mozambique, Rwanda, Île Maurice
Groupe I : Côte d’Ivoire, Soudan, Sierra Leone, Gabon
Groupe J : Algérie, Ethiopie, Lesotho, Seychelles
Groupe K : Sénégal, Niger, Namibie, Burundi
Groupe L : Guinée, Malawi, Zimbabwe, Swaziland
Groupe M : Cameroun, Afrique du Sud, Gambie, Mauritanie

LE PROGRAMME DES AIGLES

Mali-Soudan du Sud (12, 13, 14 juin)
Bénin-Mali (4, 5, 6 septembre)
Mali-Guinée Equatoriale (23, 24, 25 mars 2016).
Guinée Equatoriale-Mali (26, 27, 28 mars)
Soudan du Sud-Mali (3, 4, 5 juin)
Mali-Bénin (2, 3, 4 septembre)

Championnat national : le programme de la 12è journée

Aujourd’hui au stade Mamadou Konaté
17h : Mamahira-COB
19h : CSK-ASOM
Vendredi 10 avril au stade Mamadou Konaté
17h : USFAS-Réal
Samedi 11 avril au stade Modibo Keïta
17h : Stade malien-AS Police
19h : Onze Créateurs-AS Bakaridjan
Samedi 11 avril à Koulikoro
CSD-ASB
Dimanche 12 avril au stade Modibo Keïta
17h : Djoliba-Avenir
A Koulikoro
Nianan-AS Sabana

GABON, LA SURPRISE DU CHEF

Le Gabon accueillera l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017). A l’issue du vote qui s’est déroulé hier en Egypte en marge de l’Assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), le Gabon l’a emporté face à deux autres pays candidats, l’Algérie et le Ghana.
Au prononcé du nom par le président de la CAF, Issa Hayatou, la délégation gabonaise a explosé de joie dans la salle, et s’est donné accolades et embrassades. Cette édition devait initialement se disputer en Libye avant que ce pays, en proie à une guerre civile, ne se désiste. Les trois CAN suivantes avaient déjà été attribuées au Cameroun (2019), à la Côte d’Ivoire (2021) et à la Guinée (2023).
Le Gabon avait déjà co-organisé la CAN en 2012, avec la Guinée Equatoriale, accueillant notamment la finale sur son sol, à Libreville. Cette fois, toute la compétition se déroulera au Gabon qui va donc devoir construire au moins deux nouveaux stades en plus des stades de Libreville et Franceville qui ont abrité les matches de la CAN 2012.
Il convient de rappeler que le tirage au sort des qualifications à cette édition 2017 contient le Maroc, qui avait été suspendu par la CAF, suite à son désistement d’organiser la CAN-2015 finalement récupérée par la Guinée équatoriale, mais dont la sanction a été levée par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Les Marocains sont logés dans le Groupe F où les Lions de l’Atlas en découdront avec le Cap Vert, la Libye et Sao Tomé et Principe. Quant aux Aigles du Mali, ils évolueront dans la poule C en compagnie de la Guinée Equatoriale, du Bénin et du Soudan du Sud.
 

You are here: Home News CAN 2017 : HEUREUX, LES AIGLES !