Session d’avril de l’Assemblée : 43 PROJETS DE TEXTES ET DES RAPPORTS DE MISE EN ACCUSATION DEVANT LA HAUTE COUR DE JUSTICE

ASSEMBLEE   NATIONALE 5_modifié-1

L’ouverture solennelle des travaux de la première session ordinaire de l’année 2015 de l’Assemblée nationale s’est déroulée hier après-midi en présence du Premier ministre, Modibo Keita, de plusieurs membres du gouvernement et de nombreuses autres personnalités.

 Le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé qui présidait la cérémonie, a annoncé dans son discours d’ouverture que cette session examinera au total 43 projets de textes législatifs.
Au cours de la présente session, les parlementaires se pencheront également les rapports produits par les Commissions ad’hoc en vue d’examiner la demande de mise en accusation devant la Haute cour de justice de l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré, de même que la demande de levée de l’immunité parlementaire d’un député.
Le programme prévoit aussi l’examen du rapport du Conseil économique, social et culturel. D’autres rapports sont attendus en provenance de la Commission d’enquête parlementaire sur les évènements des 17 et 21 mai 2014 à Kidal et de la Commission ad’hoc d’examen de la demande de mise en accusation devant la Haute cour de justice de David Sagara, ancien ministre.
Les élus du peuple se prononceront également sur la Déclaration de politique générale du Premier ministre Modibo Keita au cours de la présente session.
Evoquant la situation sécuritaire difficile du moment, le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé a indiqué que « la montée et l’organisation des groupes extrémistes (Aqmi, Mujao, Ançardine, Boko Haram, Shebab…) dans la sous-région, en Afrique et dans le reste du monde nous interpelle sur la nécessité de préserver la paix dans notre pays, afin de poursuivre, dans la concertation et le dialogue, les efforts en faveur de la réconciliation nationale et de la reconstruction ».
Il a assuré que les élus de la nation ne ménageront aucun effort pour la consolidation de la paix. « Notre commune volonté de vivre en harmonie, dans la diversité de nos cultures, de nos traditions, de nos us et coutumes pour continuer à bâtir ensemble le Mali républicain, laïc, démocratique et prospère auquel nous aspirons tous, restera inébranlable », a-t-il soutenu.
Issiaka Sidibé a dénoncé la divulgation dans la presse d’un document présenté comme étant le rapport sur la demande de mise en accusation de l’ancien chef de l’Etat Amadou Toumani Touré. « Je dois vous préciser que c’est avec beaucoup d’amertume que nous avons suivi la divulgation dans la presse d’un document annoncé comme étant le rapport de la Commission ad’hoc chargée d’examiner la demande de mise en accusation devant la Haute cour de justice de Amadou Toumani Touré, ancien président de la République, avant même son examen par le bureau de l’Assemblée nationale et sa programmation par la conférence des présidents », a martelé le président de l’Assemblée nationale qui a ajouté : « nous condamnons fortement cette tentative de sabotage à laquelle sera bientôt réservée une suite judiciaire ».
Alhoudourou A. MAÏGA

You are here: Home News Session d’avril de l’Assemblée : 43 PROJETS DE TEXTES ET DES RAPPORTS DE MISE EN ACCUSATION DEVANT LA HAUTE COUR DE JUSTICE