Commémoration de la Révolution de 1991 : L’ESPRIT DU 26 MARS DOIT AIDER À LA PAIX

Le chef de l’Etat a exprimé sa volonté de répondre aux aspirations de nos compatriotes à une vie paisible conformément à l’esprit de la Révolution fondatrice de notre démocratie

 Il y a 24 ans, exactement le 26 Mars 1991, le peuple malien arrachait au prix du sang la démocratie et le multipartisme. Le soulèvement du peuple, sous la conduite du Mouvement démocratique, pour réclamer le pluralisme démocratique s’était soldé par de nombreux morts parmi les manifestants. La capitale, ainsi que certaines villes de l’intérieur ont connu des journées chaudes à partir du 20 Mars 1991.
C’est le 26 Mars qu’un groupe d’officiers dirigé par le lieutenant-colonel Amadou Toumani Touré a décidé d’arrêter le président de la République d’alors, le général Moussa Traoré, ouvrant ainsi la voix aux aspirations du peuple. Les militaires auteurs du coup d’Etat ont accepté de faire la jonction avec les associations démocratiques qui ferraillaient contre le régime défunt pour mettre en place une instance dirigeante, le Comité de transition pour le salut du peuple (CTSP), qui se chargera, sous la direction du lieutenant-colonel Amadou Toumani Touré, de conduire la période de transition qui s’achèvera par les premières élections démocratiques qu’a connues notre pays en 1992. Les militaires ont ainsi rendu le pouvoir aux civils. Et Alpha Oumar Konaré, le président élu a pris les rênes du pays.
C’est pour célébrer cet épisode fondateur de notre démocratie que le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a sacrifié à la tradition hier en déposant une gerbe de fleurs au Monument des martyrs qui rend hommage aux victimes des événements de mars 1991.
L’événement s’est déroulé en présence du Premier ministre, Modibo Kéïta, des présidents des institutions de la République, des représentants du Mouvement démocratique ainsi que de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM).
C’est à 09 h 07 nm que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta est arrivé sur les lieux. Accueilli par le Premier ministre Modibo Kéïta, le chef de l’Etat a procédé au dépôt de la gerbe de fleurs après l’exécution de l’hymne national.
Ibrahim Boubacar Kéïta a ensuite rappelé la symbolique de cette commémoration, ajoutant que la célébration du 26 mars est d’une importance particulière pour le peuple malien qui a fait montre voici 24 ans de son attachement à la liberté, à la justice et à la paix. Pour le président de la République, la commémoration du 26 Mars doit être pérenne.
Revenant sur l’actualité brûlante, il a expliqué que le processus du dialogue inclusif qui vient de s’achever à Alger entre le gouvernement et les groupes armés, traduit la volonté des autorités de répondre aux aspirations de nos compatriotes conformément à l’esprit du 26 Mars. « Nous devons faire en sorte que le rêve des Maliens se réalise », a souligné le chef de l’Etat pour qui la commémoration du 26 Mars doit être accompagnée d’engagements et d’actes patriotiques.
Les représentants du Mouvement démocratique ont rappelé aussi l’importance du 26 Mars dans l’histoire récente de notre pays et souligné leur attachement à sa commémoration.
Be COULIBALY

You are here: Home News Commémoration de la Révolution de 1991 : L’ESPRIT DU 26 MARS DOIT AIDER À LA PAIX