Ségou : LE MINISTRE DE LA DÉFENSE AU CHEVET DES SOLDATS BLESSÉS

Samedi, un véhicule de l’armée a sauté sur une mine artisanale entre Nampala et Dogofry avec des soldats qui escortaient une équipe de la Sotelma. Cet attentat terroriste a malheureusement fait deux morts et cinq blessés dont deux graves. C’est pour exprimer la compassion, la solidarité de toute la nation et du président de la République à ces victimes et à leurs proches, que le ministre de la Défense et des Anciens Combats, Tiéman Hubert Coulibaly, le chef d’Etat major général des armées, le général Mahamane Touré, et d’autres chefs militaires, ont effectué une visite mardi à Ségou.

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants et sa délégation se sont rendus à l’infirmerie de la 2ème région militaire Amadou Cheickou Tall et à l’hôpital Nianakoro Fomba de Ségou où les blessés de l’attentat bénéficient de soins appropriés. Ici, la délégation et les autorités régionales et locales ont visité l’unité chirurgicale (salle VIP 2è catégorie) où sont hospitalisés les deux blessés graves en phase de récupération.

Assis sur leurs lits, les blessés ont rassuré les visiteurs de l’amélioration de leur état de santé. Leur médecin traitant a dissipé toute crainte. « En gros ce sont des lésions mineures », a assuré le toubib. Il s’agit, selon lui, de blessures moins graves comme des fractures au niveau de la clavicule, d’entorses à la cheville, de trauma-crâniens en phase de guérison…

Sur les cinq blessés reçus, le chirurgien orthopédiste a indiqué qu’il en a fait transférer trois à l’infirmerie de la garnison pour leur permettre d’y passer leur période de convalescence. « Les deux autres y seront envoyés dans quelques jours », a assuré le traumatologue qui a tenu à préciser qu’il y avait plus de peur que de mal.

Auparavant, le ministre Tièman Coulibaly était à l’infirmerie de la 2ème Région militaire Amadou Cheickou Tall pour s’enquérir des conditions de prise en charge des trois autres rescapés. A eux et à d’autres malades, il a apporté le même message de soutien et de solidarité du gouvernement et du chef de l’Etat. Dans ce centre, le cadre de vie n’est pas idéal, même si les malades bénéficient d’un traitement adéquat. Le toit du bâtiment est presqu’entièrement endommagé par les termites.

« Je suis venu rendre visite à ces hommes de notre armée qui ont malheureusement croisé la route d’une mine. Depuis quelques temps, nos engins tombent sur cette arme de lâches. C’est vraiment une arme de lâches car ils se cachent pour les enfouir sous le sol », a lancé avec amertume le ministre de la Défense et des Anciens Combattants qui a déploré cet incident survenu au moment où notre pays se bat pour obtenir un accord de paix avec les groupes armés du Nord, où l’unité nationale doit prévaloir. « Qu’ils (les blessés et victimes) sachent que la nation toute entière pense à eux. Que le président de la République, chef suprême des armées, pense constamment aux disparus, aux blessés et à ceux qui continuent de se battre sur le front », a-t-il assuré avant d’envisager le transfert d’un blessé à Bamako.

Les blessés ont remercié la délégation pour cette marque de considération et de solidarité. Ils ont également salué les autorités militaires pour la diligence dans leur prise en charge.

Tiéman Hubert Coulibaly a profité de l’occasion pour réitérer la détermination du gouvernement d’anéantir le terrorisme sur toute l’étendue de notre territoire. « Nous savons à peu près que ce mode opératoire est utilisé par des terroristes et des apatrides qui sont à la solde de Iyad Ag Ghaly et de tous ceux qui le soutiennent », a-t-il souligné.

Tièman Hubert Coulibaly a encouragé les soldats à rester debout et déterminés pour la défense de la patrie. «Nous devons vaincre cet ennemi là qui agit par le terrorisme et rétablir la paix dans notre pays. Nous le vaincrons avec l’aide et l’accompagnement de nos amis», a-t-il indiqué.

 

Cheick Moctar TRAORE 

You are here: Home News Ségou : LE MINISTRE DE LA DÉFENSE AU CHEVET DES SOLDATS BLESSÉS