Groupement tactique interarmes 6 : AL FAROUK EST DEJA FONCTIONNEL

C’est un GTIA de plus qui contribuera à la mise en ordre de notre dispositif de défense

Le Groupement tactique interarmes 6 dénommé "Al Farouk" est fonctionnel depuis samedi. Le ministre de la Défense et des Anciens combattants Tiéman Hubert Coulibaly a présidé ce week-end, sur la place d'armes du centre d'instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro, la cérémonie de fin de formation EUTM du GTIA 6 "Al Farouk". C'était en présence du président de la commission défense, sécurité et protection civile de l'Assemblée nationale, l’honorable Karim Kéïta, du général de division Mahamane Touré, chef d'Etat major général des armées du Mali et du général Alfonso Garcia-Vaquero Pradal, commandant de la Mission européenne d'entraînement au Mali.

La cérémonie a débuté par une séance musclée de démonstration du combat au corps à corps, mettant aux prises 24 éléments. Rappelons que ce programme d'entraînement des GTIA qui a été porté sur les fonds baptismaux par le ministre de la Défense, alors ministre des Affaires étrangères a atteint sa vitesse croisière avec son quatrième passage de commandement, des 3 premiers généraux français Lecointre, Guibert, Rudkiewitz à l'Espagne à travers le général Alfonso Garcia-Vaquero Pradal. Le programme a déjà permis d'entraîner 5 GTIA axés sur 5 régions militaires dont ils portent les noms symboliques ou totémiques de Waraba (Kati), Elou (Kayes), Sigui (Sikasso), Balanzan (Ségou), Débo (Mopti). Tous ces GTIA ont déjà été à un moment ou un autre déployés sur le théâtre des opérations.

Sur proposition du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le GTIA 6 EUTM porte le nom "Al Farouk". En ayant une pensée pour tous ceux qui ont versé leur sang sur le théâtre des opérations, le général Alfonso Garcia a rendu hommage aux instructeurs EUTM qui ont montré tout leur savoir-faire pour le succès de la formation. Il a félicité les éléments formés en ces termes "les instructeurs vous ont donné des connaissances dont nous sommes fiers, c'est à vous de faire l'effort, vous avez tous les atouts, le futur vous appartient".

Le président de la commission défense, sécurité et protection civile de l'Assemblée nationale estime pour sa part que le souci des plus hautes autorités de notre pays était la dotation de notre armée de formations. Ce souci, se réjouit-il est partagé. Il souhaite que d'autres GTIA puissent suivre la même formation.

La loi de programmation militaire qui vient d'être votée par l'Assemblée nationale va doter notre armée de tout ce qui est infrastructures militaires (Voir article de Cheick M.Traoré). Le conseil de défense et la commission défense, sécurité et protection civile de l'Assemblée seront tous regardants sur toutes les dépenses, promet l'honorable Karim Kéïta

C’était aussi l’occasion pour le général Mahamane Touré de rappeler la direction stratégique donnée par le chef suprême des armées visant à restructurer notre outil de défense en vue d'en faire des forces républicaines, respectueuses de l'Etat de droit, dédiées à la sécurité et la protection du citoyen malien et de ses biens, constituant ainsi une valeur ajoutée certaine au processus démocratique. Aux partenaires, le chef d'Etat major général des armées a réaffirmé que les troupes qu'ils contribuent à former inscrivent et inscriront leurs actions strictement dans ce cadre et que conformément à cet esprit, aucune dérive ne sera tolérée. Au cours de cette formation, nos autorités militaires ont essayé avec l'encadrement EUTM de corriger certaines lacunes constatées lors du déploiement de certains GTIA sur le théâtre des opérations. A l'évidence, il reste beaucoup à faire. C'est pour ces raisons qu'il est envisagé, sur la base d'une planification rigoureuse, de faire passer toutes les unités constituées, y compris celles sortant du centre Boubacar Sada Sy, par le centre de mise en condition opérationnelle dont l'ouverture est envisagée à Hombori. C'est sur ressources budgétaires nationales propres que les engins qui ont défilé, leurs équipements, les primes d'alimentation des militaires, l'hébergement sont pris en charge. Cependant ces ressources demeurent insuffisantes au regard des équipements complémentaires. Le ministre de la Défense a tenu à remercier l'EUTM pour l'entraînement de nos troupes. C'est un GTIA de plus qui contribuera à la mise en ordre de notre dispositif de défense. Tiéman Hubert Coulibaly a encouragé les éléments formés, à porter l'espoir placé en eux. "Le reste du travail, c'est nous qui devons le faire et qui consiste à équiper le bataillon en lui donnant une puissance de feu" a t-il estimé.

S. DOUMBIA 

You are here: Home News Groupement tactique interarmes 6 : AL FAROUK EST DEJA FONCTIONNEL