Loi d’orientation et de programmation militaire : JOURNEE D’INFORMATION A L’EMP

Le projet de Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) pour la période 2015-2019 est déposé sur la table de l’Assemblée nationale pour examen. Après le dépôt du document, une délégation d’une vingtaine de parlementaires conduite par Karim Kéïta, le président de la Commission chargée de la défense et de la sécurité au parlement s’est rendue à l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako. La délégation comprenait les présidents des commissions chargées des Affaires étrangères, des Loi et des Finances.

La rencontre s’est déroulée en présence des chefs d’état-major et directeurs des services centraux des armées, des experts de l’EUTM (la mission européenne de formation de l’armée malienne) et des sous-officiers et militaires du rang des forces armées.
Le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants, le général de division Mamadou Lamine Ballo a expliqué que le projet LOPM 2015-2019 s’inscrit dans le cadre du processus général de réforme de l’armée consécutif à la crise sécuritaire et militaire à laquelle notre pays est confronté depuis quelques années.

Si le processus de la réforme procède de l’engagement de l’armée et de sa détermination de permettre à notre outil de défense nationale de pouvoir mener à bien ses missions régaliennes, la Loi d’orientation et de programmation militaire en constitue l’instrument de sa mise en œuvre. Elle indexe non seulement les moyens humains, matériels et financiers à mobiliser, mais aussi nécessite un engagement politique national dont l’aboutissement fait intervenir nombre d’acteurs dont l’Assemblée nationale. La LOPM 2015-2019 indexe les besoins des armées et services assortis d’une expression budgétisée sur la période indiquée.

Elle a fait l’objet de nombreuses concertations internes entre les responsables des états-majors et directions de services dans sa conception avant d’être expliquée aux troupes dans les garnisons du pays.

Expression d’une nécessité militaire, la LOPM requiert un acte, voire un besoin de gouvernance démocratique et républicaine. En tant que loi, elle s’invite tout naturellement à l’Assemblée nationale. Il s’agissait donc vendredi de la soumettre à l’examen de la Commission de la défense et de la sécurité de l’Assemblée nationale avant son analyse en plénière pour lui donner toute sa légalité et sa légitimité indispensables auprès des contribuables. La LOPM a déjà reçu l’aval du président de la République, chef suprême des armées, et du Conseil supérieur de la défense qu’il préside.

Le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants a indiqué que les forces armées maliennes (FAMa) sont convaincus que la Commission défense et sécurité sera leur porte-voix auprès des autres députés en vue d’un examen minutieux et diligent de ce document.

L’honorable Karim Kéïta s’est réjoui de la séance d’information, d’explication et de pédagogie, estimant que cette journée était une bonne occasion d’évaluer les besoins de notre armée en terme de formation et d’équipements pour la période 2015-2019. Les parlementaires ont ajouté au document, leurs contributions afin qu’on ait une armée opérationnelle qui ne faillira plus jamais.

S. DOUMBIA

You are here: Home News Loi d’orientation et de programmation militaire : JOURNEE D’INFORMATION A L’EMP