Evénements de Gao : L’ONU OUVRE UNE ENQUETE ET COLLABORERA AVEC LE GOUVERNEMENT ET TOUTES LES PARTIES SUR LE TERRAIN

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki moon, « déplore les incidents qui ont eu lieu le 27 janvier au cours d’une manifestation devant la base de le MINUSMA à Gao au nord Mali », indique un communiqué de l’organisation mondiale reçu à la rédaction. 

Le secrétaire général « est attristé de la violence autour de ces manifestations ainsi que des rapports [de presse] faisant état de la mort d’au moins trois manifestants et de blessures infligées à plusieurs autres » et décide par conséquent « de lancer une enquête pour clarifier les faits ayant mené à ce tragique incident ».

Ban Ki moon promet, à cet effet, que « les Nations unies collaborerons avec le gouvernement du Mali et toutes les parties sur le terrain ». Après avoir présenté « ses sincères condoléances aux familles des personnes décédées » et souhaité « un prompt rétablissement aux individus blessés », le secrétaire général a réitéré « l’engagement des Nations Unies à soutenir la stabilisation du Mali ».

Se déclarant « profondément concerné par les combats qui continuent dans plusieurs régions du pays », Ban Ki moon « rappelle aux parties le besoin de respecter leurs engagements selon les termes du cessez-le-feu afin de permettre la reprise urgente des pourparlers s de paix à Alger ».

Situation à Tanbakort : LA MINUSMA CONOVOQUE UNE RENUION EXTRAORDINAIRE

La situation sécuritaire dans la zone de Tanbakort continue de préoccuper. Y compris au niveau de la Minusma. Dans un communiqué, le Représentant spécial du Secrétaire général annonce qu’il convoque une réunion extraordinaire du Comité de suivi et d’évaluation (CSE). “En sa qualité de co-médiateur et de président du Comité de suivi et d’évaluation (CSE) de l’Accord préliminaire de Ouagadougou du 18 juin 2013, et en prélude à la reprise des pourparlers d’Alger, le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) Mongi Hamdi, a convié les représentants du gouvernement et des mouvements armés à une réunion extraordinaire du Comité de suivi et d’évaluation (CSE) qui se tiendra à Alger les 5 et 6 février 2015 », indique le communiqué.


 « Face aux violations répétées des accords de cessez-le-feu, indique le texte, et à une situation sécuritaire préoccupante dans la zone de Tabankort, la MINUSMA reste déterminée, aux côté des parties engagées, et de façon impartiale, à voir les prochaines discussions aboutir à une paix durable et définitive pour le règlement durable de la crise qui secoue le Nord du Mali ».

L’objectif de cette réunion extraordinaire du CSE sera de geler les positions des mouvements armés dans les régions du Nord, de consolider les accords de cessez-le-feu du 23 mai 2014, et surtout de créer les conditions favorables à la reprise des pourparlers inter-maliens d’Alger.

« La conjugaison des efforts des parties en conflit et leur bonne foi seront primordiales pour aboutir à un accord de paix global, durable et définitif qui permettra le retour à la stabilité au Mali et dans la région », conclue le communiqué. 

You are here: Home News Evénements de Gao : L’ONU OUVRE UNE ENQUETE ET COLLABORERA AVEC LE GOUVERNEMENT ET TOUTES LES PARTIES SUR LE TERRAIN