Emploi et développement rural : PLUS DE 10 000 PERSONNES FORMEES DANS LE MONDE RURAL

Le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mahamane Baby a présidé vendredi, les travaux, de la 2ème session ordinaire du comité de pilotage stratégique du Programme d’appui à la formation professionnelle (PAFP). La cérémonie s’est déroulée dans les locaux du département en présence de la directrice résidente de la coopération suisse au Mali, Mme Béatrice Meyer, de l’ambassadeur du Danemark dans notre pays, Mme Birte Torp Pedersen ainsi que de nombreux acteurs intervenant dans l’exécution du programme.

 La rencontre a discuté des résultats d’une visite de terrain effectuée le 6 novembre, du bilan provisoire de l’année 2014 et de l’avenir du programme qui, pour rappel, sera étendu aux régions de Ségou et Tombouctou et au district de Bamako dès janvier 2015.

Conformément aux exigences de la décentralisation, le pilotage de l’exécution du PAFP est confié aux collectivités territoriales. Lancée officiellement en mars 2014, la 4ème phase du programme a démarré dans les régions de Mopti et Sikasso avec une antenne à Sévaré et trois autres à Bougouni, Sikasso et Kayes.

Pour la directrice de la coopération suisse, les résultats de cette première année correspondent à de bonnes perspectives en termes d’amélioration des conditions de vie des communautés et d’insertion professionnelle des jeunes et des personnes en recherche d’emploi.

Le PAFP a formé cette année plus de 10 260 personnes sur 40 000 à l’horizon 2017, dont 57% de femmes, pour un coût de 1,16 milliard Fcfa et un apport de plus de 10% des bénéficiaires.

Ces projets de formation concernent à 64% le secteur agro-pastoral, et à 17% autant la conservation-transformation des produits agricoles que l’artisanat. Ces pourcentages situent les secteurs qui se présentent de grands besoins de formation. Mme Béatrice Meyer a estimé que le PAFP devait faire porter ses efforts sur la « croissance verte » et mettre « un accent accru sur l’insertion professionnelle en milieu rural ». Ainsi en 2015, le programme étendra ses activités à la région de Ségou et au district de Bamako.

La directrice de la coopération suisse a rappelé que le PAFP est une initiative conjointe du Mali, du Danemark et de la Suisse destinée à relever le défi de la formation professionnelle, en occurrence celle des jeunes. Mme Béatrice Meyer a annoncé l’imminence de nouveaux financements et de nouveaux programmes en appui à la formation professionnelle au Mali et au bénéfice de tous les acteurs du secteur.

Le comité de pilotage, a expliqué le ministre Mahamane Baby, est un cadre d’échanges entre les différents partenaires institutionnels du programme qui définit les grandes orientations stratégiques et assure le suivi des activités qui en découlent. Le ministre a situé le programme dans le droit fil de l’engagement présidentiel de créer 200.000 emplois.

Le PAFP, relève-t-il, bénéficiant d’un financement de 11 milliards de francs Fcfa sur quatre ans (2014-2017), s’appuie sur les collectivités territoriales, notamment les conseils régionaux, pour installer des dispositifs décentralisés et pérennes de formation professionnelle pour l’emploi et le développement économique local. Les projets inscrits au programme touchent les domaines de l’aviculture, la production de savon artisanal à base de miel et de beurre de karité amélioré, l’aviculture et l’énergie solaire.

Safiatou KONÉ

You are here: Home News Emploi et développement rural : PLUS DE 10 000 PERSONNES FORMEES DANS LE MONDE RURAL