Lutte contre le virus Ebola : LES DISPOSITIONS ADEQUATES PRISES A KAYES

Le ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Ousmane Koné, était hier à Kayes, à la tête avec une forte délégation composée des partenaires de la santé pour une visite de terrain, après le 1er cas de virus Ebola détecté dans notre pays : une fillette venue de Guinée Conakry et décédée vendredi. 

Le ministre Koné a rencontré les notabilités, le personnel de santé et visité les sites d’observation installés à l’hôpital Alphousseyni Daou. Ousmane Koné a également rendu visite aux personnes en observation après avoir été en contact avec la petite malade.

Le chef de délégation de la mission conjointe (ministère de la Santé et institutions partenaires) a présenté un rapport de synthèse de la gestion de ce 1ercas à Kayes, avant de faire quelques recommandations. Au niveau national, il s’agit notamment de l’approvisionnement des structures en matériels de protection, la dotation de la direction régionale de la santé de deux véhicules pour le suivi des activités de riposte, la dotation du centre de référence de deux ambulances médicalisées, l’affectation d’un infectiologue à l’hôpital régional, etc. Au niveau régional, les recommandations portent, entre autres, sur la mobilisation des ressources humaines locales, le renforcement des capacités du district en ressources humaines, la poursuite de la formation des agents de l’hôpital, etc.
Le ministre de la Santé et l’Hygiène publique a approuvé les dispositions sanitaires et les mesures préventives observées. « Je tiens à remercier les agents de santé de Kayes dont la vigilance a permis la détection rapide du cas suspect et la préparation de la dépouille mortelle selon les directives nationales. Mes remerciements vont aux autorités politiques et administratives de la région pour toutes les mesures préventives et la sensibilisation suivie des populations ».

Dans le cadre du soutien aux personnes en observation, plusieurs bonnes volontés et structures ont encore manifesté leur solidarité dont un opérateur économique, Abdoulaye Niang, qui a offert 500 000 Fcfa. Le PAM et d’autres structures partenaires ont donné des vivres et des médicaments.

O. NIANE

 AMAP-Kayes

 

FORMATION DES AGENTS DE SANTE ET DES VOLONTAIRES

 

Lors d’une rencontre avec l’équipe pluridisciplinaire venue de Bamako, le secrétaire général du syndicat de la santé a présenté quelques doléances relatives, entre autres, à la formation des agents, leur dotation en moyens de travail, des mesures d’accompagnement au bénéfice de leurs familles, la formation et le déploiement d’équipes sanitaires aux frontières.

La directrice nationale de la santé, Binta Keïta, a félicité les agents de la santé de Kayes pour leur engagement et leur optimisme, depuis la prise en charge de la fillette atteinte par la maladie jusqu’à son décès. Elle a salué l’implication effective du gouverneur, de la direction régionale de la santé et de l’ensemble du personnel de santé de Kayes depuis la confirmation de la maladie dans leur localité. Onze agents de santé ayant été en contact avec le 1er cas d’Ebola sont mis en observation.

Depuis le dimanche 26 octobre, les agents de l’hôpital Alfousseyni Dao, de la DRS, et de la Croix rouge sont en formation. Entre autres modules enseignés, la prise de la température, la technique du port et de l’enlèvement des combinaisons de protection individuelles, l’utilisation des produits désinfectants, les techniques de suivi de contacts de malades et surtout la pédagogie de sensibilisation et l’information des populations, etc. Un expert de l’OMS, Jean Christophe Fasier, initie les agents à la technique de manipulation du cadavre en cas de décès.

Les enfants ont repris le chemin de l’école lundi. Le communiqué du ministère de la santé a permis de faire retomber l’émotion et de réduire la psychose au sein de la population. Les mesures conservatoires sont prises très au sérieux partout : des services géants de lavage des mains au savon et de javellisation sont installés partout dans les écoles, à la police et dans plusieurs lieux publics où chacun est inviter à se laver les mains avant d’entrer.

Le gouverneur de région, le colonel Salif Traoré, et le comité de crise sont toujours en alerte maximum !

O. N.

You are here: Home News Lutte contre le virus Ebola : LES DISPOSITIONS ADEQUATES PRISES A KAYES