EUTM : LE GENERAL ESPAGNOL ALPHONSO GARCIA PRADAL PREND LES COMMANDES

Il succède à son homologue français, Marc Rudkiewice qui quitte notre pays après un an passé à la tête de la Mission de formation militaire de l’Union européenne

« Je suis honoré des progrès effectués par les soldats maliens que j’ai eu sous ma main, je suis fier de leur bravoure et de leur intégrité ». Ce sont là les derniers mots prononcés par le général de brigade français Marc Rudkiewice qui quitte notre pays après un an passé à la tête de la Mission de formation militaire de l’Union européenne (EUTM). Il cède le commandement de la mission à un autre général de brigade, l’Espagnol, Alphonso Garcia Vaquero Pradal. Ce dernier a été nommé suite à une décision du comité politique et de sécurité de l’UE, commandant de la Mission de formation de l’UE au Mali EUTM.

La passation d’autorité entre les deux généraux a donné lieu à une cérémonie militaire grandiose qui s’est déroulée vendredi à l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Beye. Les ministres de la de Défense de la France Jean Yves le Drian, d’Espagne Pedro Morenés et du Mali Bah N’Daw ont pris part à cette cérémonie. Jean Yves le Drian et Pedro Morenés avaient été reçus auparavant par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.

Lancée en février 2013, l’EUTM aide à former et à organiser les forces armées et de sécurité maliennes. Elle vise à contribuer à améliorer leur capacité militaire dans le but de leur permettre de rétablir l’intégrité territoriale du pays sous le contrôle des autorités civiles. La mission est dotée d’un effectif d’environ 560 personnes réparties entre son État major à Bamako et son camp d’entraînement à Koulikoro. Son mandat court actuellement jusqu’au 18 mai 2016.

Après les honneurs militaires rendus au drapeau par les soldats Maliens, le général Marc Rudkiewice a passé l’étendard symbole de la présence de l’UE dans notre pays, au nouveau commandant. C’était aussi l’occasion pour les premiers responsables militaires européens et maliens d’évoquer les acquis réalisés et surtout les défis à venir.

Pour Jean Yves le Drian qui a personnellement procédé au lancement de la mission, il y’a deux ans, le moment était très important. « Aujourd’hui nous pouvons être fiers du chemin parcouru à l’image des résultats que nous connaissons » s’est réjoui le ministre de la Défense français. En effet, à nos jours quatre bataillons sont passés sous la houlette de l’EUTM I : Waraba, Elou Sigui et Balanzan. Et depuis mais dernier jusqu’à la fin 2016 EUTM II quatre autres bataillons doivent être formés. Le ministre Le Drian estime que cette réussite doit être mise à l’actif des 28 pays de l’UE.

De son coté, le général Bah N’Daw dira que l’EUTM est l’expression sans ambages de la volonté de l’UE pour manifester sa présence par une mission militaire pour contribuer à la restauration de la paix et à la formation des forces armées maliennes. Il a exprimé ses félicitations à l’endroit du général Marc Rudkiewice pour son savoir-faire, son leadership et son réalisme dans la réalisation des missions assignées à l’EUTM, durant son temps de commandement. « Ce changement d’homme à la tête de la mission européenne coïncide avec l’entame d’une phase cruciale de l’armée malienne à savoir l’application de la loi d’orientation militaire » a indiqué le ministre N’Daw. Il se dit convaincu que le général Alphonso Garcia témoignera de la même énergie pour accompagner le Mali dans cette tâche. Tenant compte de la variation du contexte sécuritaire du pays, le général Ba N’Daw préconise que l’introduction d’aptitude terroriste dans les prochains programmes de formation, sera fort appréciable.

Quant au ministre espagnol de la Défense, Pedro Morènes, tout en reconnaissant les mérite du travail accompli par le général Marc Rudkiewice, a souhaité bonne chance et plein succès pour la poursuite des programmes de formation.

Lougaye ALMOULOUD

You are here: Home News EUTM : LE GENERAL ESPAGNOL ALPHONSO GARCIA PRADAL PREND LES COMMANDES