Basket-ball : AIGLONNES, APRES L’AFROBASKET, CAP SUR LA COUPE DU MONDE

Arrivées à Bamako 48h après leur sacre à la 13è édition de l’Afrobasket féminin U18, les championnes d’Afrique ont été accueillies avec tous les honneurs dus à leur rang. Désormais la capitaine Mariam Maïga et ses coéquipières ont le regard tourné vers le Championnat du monde prévu en 2015 en Russie

Samedi dernier le Mali a remporté la 13è édition de l’Afrobasket féminin U18 face à l’Egypte battue 73-65 devant son public. 48h plus tard, c’est-à-dire lundi, les nouvelles championnes d’Afrique ont regagné le bercail avec deux autres trophées dans leurs bagages : les trophées de la meilleure marqueuse de la meilleure rebondeuse décernés, respectivement à Djénéba N’Diaye et à Mariam Alou Coulibaly. A leur arrivée à l’Aéroport international de Bamako-Sénou, la capitaine Mariam Maïga et ses coéquipières ont été accueillies par le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra, Mme Berthé Aïssata Bengaly, ministre de l’Artisanat et du Tourisme et Mme Sangaré Oumou Bah, ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant. Le vice-président du Comité national olympique et sportif, Tidiani Niambélé et les membres du bureau exécutif de la Fédération malienne de basket-ball étaient également présents à l’aéroport pour l’accueil des nouvelles reines d’Afrique U18. Après les salutations d’usage et l’exécution de l’hymne national à l’entrée du salon d’honneur et quelques séances photos, les Aiglonnes sont passées de l’autre côté de la sortie pour rencontrer les membres de l’Union nationale des associations des supporters des Aigles du Mali (UNASAM). Pendant plus d’une demi-heure, la meilleure joueuse du tournoi Djénéba N’Diaye et ses partenaires chanteront et danseront avec l’UNASAM au rythme de différents instruments musicaux. «Au nom de l’équipe, je remercie tout le monde. Ce sacre est le fruit du travail de groupe. Toute l’équipe a travaillé et on mérite la couronne continentale», a déclaré la capitaine Mariam Maïga. «On a préparé l’Afrobasket pendant 9 mois et le travail a été payant, soulignera-t-elle. On a fait plaisir à notre pays, à nos parents et à nos amis en remportant le trophée. Désormais, nous allons nous concentrer sur la Coupe du monde, c’est un autre challenge qu’il faut préparer dès maintenant», conclura Mariam Maïga. «L’accueil des Maliens nous a fait chaud au cœur», renchérira le sélectionneur national, Mohamed Salia Maïga. «En quittant le Mali, on s’était fixé deux objectifs : remporter le titre continental ou à défaut, se qualifier pour la prochaine Coupe du monde. Dieu merci, nous avons atteint les deux objectifs. Je suis fier du parcours réalisé par les filles et je remercie tous les Maliens pour leur soutien», ajoutera le technicien. Pour le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Berthé Aïssata Bengaly, c’est une immense joie d’accueillir les filles avec le trophée continental. «Nous sommes venues les accueillir pour les remercier et les féliciter. Les enfants ont pu nous apporter la coupe. Les partenaires du basket doivent redoubler d’efforts pour aider cette sélection. Malgré les moyens limités, les enfants ont réussi à remporter la coupe. Tout le Mali est fier des filles», dira Mme Berthé Aïssata Bengaly. Après la cérémonie d’accueil à l’aéroport, les nouvelles championnes d’Afrique seront conduites jusqu’au Palais des sports sis à Hamdallaye ACI 2000 par une caravane de supporters en délire. A leur arrivée au Palais des sports, la capitaine Mariam Maïga et ses co-équipières seront présentées au public les unes après les autres, tout comme les membres de l’encadrement technique. L’un des temps forts de la cérémonie sera la remise du trophée au ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra par la capitaine Mariam Maïga. Après exécution de l’hymne national, le président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Me Jean Claude Sidibé viendra à la tribune pour remercier le peuple de son soutien pendant la compétition et de l’accueil triomphal qui a été réservé à la délégation. «Cette coupe ne pouvait qu’aller au Mali, s’exclamera-t-il. Pendant toute la compétition, les filles chantaient l’hymne national pour se remonter le moral. Elles ont fait honneur au Mali en remportant le trophée», soulignera le président de la FMBB, avant de plaider la cause des entraîneurs de l’équipe dont les salaires n’ont pas encore été payés. «La réception de ce trophée me fait une immense joie. Je me souviens, il y a un an, presque jour pour jour, les mêmes joueuses avaient remporté l’Afrobasket U16, rappellera le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra. Aujourd’hui les moins de 18 ans nous ramènent un trophée continental». «Je voudrais, au nom de mon collègue en charge des Sports, leur témoigner la reconnaissance de l’ensemble de la nation. Au nom du président de la République, du Gouvernement et du Premier ministre, je leur dis merci pour ce sacre. La victoire revient à ceux qui la croient et à ceux qui travaillent pour gagner. Toute la jeunesse malienne doit s’inspirer de l’exemple de ces jeunes filles. A cœur vaillant, rien n’est impossible », conclura le ministre Diarra avant d’assurer que l’Etat mettra tout en œuvre pour le paiement rapide des salaires des entraîneurs et une bonne préparation de l’équipe dans la perspective de la Coupe du monde prévue en 2015 à Moscou en Russie.

L. M. DIABY

You are here: Home News Basket-ball : AIGLONNES, APRES L’AFROBASKET, CAP SUR LA COUPE DU MONDE