Sortie de crise : UN SYSTEME DE DEFENSE STRATEGIQUE EN CHANTIER

Il consiste à élaborer un plan de défense permettant aux pouvoirs publics d’apporter des réponses aux défis en matière de sécurité.

La primature en partenariat avec le centre « Sènè » a organisé un séminaire sur le « Système de défense stratégique de la nation » à l’intention des hauts responsables civils et militaires des institutions de la République. C’était hier à l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye, en présence du chef de cabinet du Premier ministre, Abraham Bengaly.

Cette rencontre s’est attachée à proposer des pistes de solutions à la crise sociale globale que traverse notre pays. Ces solutions seront consignées dans un Plan de défense stratégique de la nation en vue du relèvement durable de l’Etat.

Plus spécifiquement, il s’agit de sortir le Mali de la situation de menace, mettre en œuvre le Système de défense stratégique de la nation, faciliter la préparation du plan d’émergence, amorcer le relèvement durable de l’Etat, renforcer les capacités des pouvoirs publics à répondre à la demande citoyenne en matière de développement humain durable et de sécurité, autrement dit les 4S (sécurité économique, sécurité du capital, sécurité financière et sécurité humaine).

L’initiative ambitionne, en guise de résultats, de rendre au Mali sa stabilité, doter la nation d’un système de défense stratégique, relever durablement l’Etat, renforcer les composantes des pouvoirs publics pour apporter des réponses à la demande citoyenne en matière de sécurité.

A la suite de ce séminaire, un atelier de planification sera organisé à l’intention du groupe exécutif du Système de défense stratégique pour la préparation du Plan de défense stratégique de la nation (2014-2015). A l’issue de cet atelier, le cabinet de défense de la Primature procédera au briefing des ministères sur le document, à la facilitation de la mise en œuvre des décrets d’application de la loi 04-051 du 23 novembre 2004, à la facilitation de la mise en œuvre du Plan de défense stratégique de la nation.

Il convient de rappeler que l’emprise de la crise sociale globale et sécuritaire est si évidente sur le Mali, que la préparation d’un plan de défense nationale s’avère très urgente. Ce plan doit être nécessairement axé sur les dispositions de l’article 1er de la loi n° 04-051 du 23 novembre 2004 et celles du chapitre VII de la charte des Nations Unies.

En effet, il demeure tout aussi important que le dispositif législatif soit complété par des mécanismes pour son opérationnalisation, a soutenu Abraham Bengaly qui a souligné l’importance capitale du présent séminaire.

Le chef de cabinet du Premier ministre ajoutera que des échanges riches et pertinents axés notamment sur l’appropriation des concepts de la défense militaire, civile et économique permettront de parvenir à des propositions concrètes dont la mise en œuvre conduira à une meilleure coordination de l’action gouvernementale en matière de défense, l’opérationnalisation des mécanismes prévus par la loi portant organisation générale de la défense nationale, la conception et la mise en œuvre du plan de défense stratégique annuel et du plan d’émergence.

Pour Abraham Bengaly, la présente session revêt un caractère singulier car elle constitue notre contribution commune aux solutions des crises multiples qui ont ébranlé notre pays. « Ce dialogue stratégique est également singulier, car il se déroule non seulement au bon moment, mais aussi au bon niveau, avec des intervenants venant des ministères en charge des questions de sécurité et de défense en communion avec ceux d’autres ministères, et donc avec une réelle vision interministérielle et interinstitutionnelle », a-t-il indiqué.

Singulier, le séminaire l’est également par son format. Il ne s’agit pas, selon le chef du cabinet du Premier ministre, de subir un double monologue ou chacun se bornerait à présenter sa position, mais bien de se comprendre et d’essayer de converger dans nos visions respectives en matière de sécurité et de défense. « La promotion d’une sécurité collective à travers la mutualisation des connaissances et des intelligences sont des gages pour renforcer notre capacité de défense nationale. L’important, a-t-il fait remarquer, est d’abord de nous écouter, de nous comprendre et, enfin d’identifier les terrains possibles de convergence vers un plan de défense stratégique de la nation en vue du relèvement durable de l’Etat du Mali ».

A. DIARRA
 

You are here: Home News Sortie de crise : UN SYSTEME DE DEFENSE STRATEGIQUE EN CHANTIER