Crash de l’avion d’Air Algérie : LES DEUX BOITES NOIRES EXPEDIEES A PARIS


Les précieux appareils d’enregistrement avaient été emmenés dimanche dans la capitale par une délégation conduite par le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement,Mamadou Hachim Koumaré et son homologue algérien Amar Ghoul.

C’est une nouvelle avancée dans l’enquête qui contribuera sans doute à élucider les circonstances du crash de l’avion de la compagnie Air Algérie près de Gossi. Les deux boîtes noires de l’appareil qui s’est écrasé mercredi, ont été transférées dimanche de Gao à Bamako, d’où elles seront expédiées en France « en application des accords de coopération entre nos deux pays ».

Ces boîtes enregistreuses, qui avaient été acheminées vendredi et samedi à Gao depuis le site de l’accident dans la zone de Gossi, ont été emmenées dimanche à Bamako par une délégation conduite sur place par le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré et son homologue algérien Amar Ghoul.

La délégation qui comprenait d’autres personnalités est arrivée dans la capitale dimanche en fin d’après-midi. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Sada Samaké en faisait partie.

« Elles sont là (Ndlr, à Bamako). Elles vont être remises aux autorités françaises,associées à l’enquête sur l’accident. Une mission a été confiée au directeur adjoint de la Gendarmerie nationale qui s’apprêtait dimanche soir à se rendre en France », a indiqué le ministre de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara qui a ensuite précisé que le directeur adjoint de la Gendarmerie nationale était chargé de convoyer le précieux colis à bon port.

Dans un bref entretien accordé au Quotidien national l’Essor, le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré, a salué la bonne coordination qui règne entre les différents intervenants sur le site du drame. « On n’a eu aucune difficulté sur le terrain, apprécie-t-il. Nous avons trouvé tous nos amis sur place. Il y a une entente parfaite sur le site. Seulement nous avons donné des éléments nécessaires pour encore une meilleure coordination et affirmer le leadership du Mali dans cette opération. »

Et Mamadou Hachim Koumaré d’ajouter : « Tous ceux qui sont sur le site doivent travailler sous le leadership du Mali. Dans ce cadre là, nous avons fait une division des tâches : mettre chacun devant ses responsabilités et nous avons pu désigner un coordinateur malien qui sera notre interface pour tout le reste des opérations. Il est installé à Gao », a précisé le ministre Koumaré.

A. M. CISSE 

You are here: Home News Crash de l’avion d’Air Algérie : LES DEUX BOITES NOIRES EXPEDIEES A PARIS