Le président tunisien à Bamako : UNE VISITE AU PAS DE CHARGE

Le séjour de 72 heures de Mohamed Mocef Marzouki a été marqué, en plus de la signature d’une dizaine d’accords cadres de coopération, par une séance de travail entre des ministres maliens et tunisiens, une rencontre avec les élus de la nation et des activités culturelles.

Le président tunisien, Mohamed Mocef Marzouki a passé un week-end au pas de charge à Bamako. Arrivé vendredi à Bamako vendredi vers 18 pour une visite officielle de travail, d’amitié et de fraternité, le président tunisien a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue Ibrahim Boubacar Keïta. Dans le comité d’accueil, il y avait aussi le chef du gouvernement Moussa Mara et certains membres de son gouvernement. De nombreux diplomates étaient aussi présents sur le tarmac de l’Aéroport Bamako-Sénou.

Après les salutations protocolaires d’usage, l’hôte de marque du et la centaine de membres de délégation (des ministres et hommes d’affaires) qui l’accompagnaient ont été conduits à l’hôtel Radisson. Auparavant, le président Mohamed Mocef Marzouki, après avoir salué son homologue malien pour le processus de stabilisation politique en cours au Mali, a évoqué la question sécuritaire que les deux pays ont en commun : le terrorisme. Pour venir à bout du terrorisme, le président tunisien estime qu’il faut « y aller ensemble, de façon déterminée…contre la racine du mal. Parce que le terrorisme est un symptôme qu’il faut combattre militairement et politiquement. Dans cette lutte contre terrorisme, l’hôte de marque juge qu’il faut d’abord régler les problèmes que les terroristes branlent comme raison : l’échec de l’économie, de l’éduction, mauvaise interprétation de la religion ». Et le président Keita de reconnaitre que la Tunisie et le Mali rencontrent les mêmes difficultés et défi.

Dans la nuit du vendredi le président tunisien et sa délégation ont assisté, en présence du président de la République Ibrahim Boubacar, à une soirée culturelle animée par certains grands artistes maliens comme Salif Keïta, Haïra Arby, l’Ensemble instrumental national et autres au Cinéma Babemba.

Samedi matin le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé et le Premier ministre Moussa Mara et ont rendu successivement une visite de courtoisie au président tunisien à sa résidence, à l’hôtel Radison.

Le programme de la visite du président tunisien s’est ensuite poursuivi par un entretien au Palais de Koulouba avec le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, une séance de travail entre les deux les délégations au ministère des Affaires étrangères, suivie d’une cérémonie de signatures d’accords et de conventions au Palais de Koulouba.

Au cours de la cette séance de travail qui a regroupé les ministres tunisiens de l’Education, des Affaires étrangères, religieuses et leurs homologues maliens, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop a fait le point de la situation politique du pays aux hôtes. Le reste de l’entretien s’est déroulé à huis-clos en présence des opérateurs économiques maliens évoluant dans différents domaines.

Officiels maliens et tunisiens quittent ensuite les Affaires étrangères pour la salle de banquet du palais présidentiel ou s’est déroulée la cérémonie de signature d’accords et de conventions entre les deux pays sous le regard approbateur du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta et son hôte tunisien, Mohamed Mocef Marzouki.

2000 ETUDIANTS MALIENS. Au bout de quelques heures d’échanges, dix accords cadres de coopération seront signés entre les deux gouvernements. Il s’agit des accords signés dans les domaines : Accord cadre dans le domaine agricole ; Accord spécifique de coopération dans le domaine de la géologie, des mines et de l’énergie, du programme exécutif pour la coopération culturelle pour les années 2015-2018, les affaires religieuses, l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; le contrôle des services publics ; protocole de coopération entre les télés et radios publiques tunisienne et malienne ; protocole d’accord de coopération entre le CEPEX (centre de promotion des exportations) et de son homologue APEX (Agence pour la promotion des exportations) ; protocole d’accord de coopération entre la compagnie d’assurance Star et la compagnie Assurance Lafia.

L’on retient de ces accords que la Tunisie accordera plus de places dans ces écoles à nos étudiants maliens. Le ministre des Affaires étrangères de la Tunisie, Mongi Hamdi a salué la présence de 2000 étudiants et autant de ressortissants maliens vivant en Tunisie. « Les étudiants de tous les autres pays d’Afrique ne dépassent pas le nombre d’étudiants maliens inscrits dans les écoles et université tunisiennes » a indiqué Mongi Hamdi.

Notre ministre des Mines, Boubou Cissé a indiqué que les accords signés dans le domaine des mines portent sur le développement des infrastructures géologiques (les cartes géologiques, géophysiques et chimiques). Figurent aussi au nombre de ces accords la promotion de l’exploitation minière encours au Mali depuis 30 ans dont seulement 9 en exploitation. Soit 1/3 des potentialités. Tout n’est pas que l’or et le Mali entend tirer bénéfices d’autres types de minerais (fer, phosphates), les métiers intermédiaires qui pourraient être bénéfiques pour les deux parties a précisé le ministre Cissé.

La coopération religieuse, elle, porte sur la redéfinition et la restructuration du champ religieux, la construction d’infrastructures religieuses, le recyclage des formateurs religieux, les échanges de programmes, appui au département en charge des questions religieux.

Quant à l’exportation des produits, l’accord porte sur les produits locaux. Et selon le directeur général de l’APEX, Abdoulaye Sanogo, l’exportation de la viande est un marché prometteur y compris des fruits locaux Mais avant, les deux parties échangeront les statiques et les résultats des études de marchés qui seront menés.

Dans l’après midi du samedi, le président tunisien, Mohamed Mocef Marzouki accompagné du ministre du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les Institutions, Bocar Moussa Diarra s’est rendu à l’Assemblée nationale où il prononcé un discours devant les députés.

Le président tunisien Mohamed Mocef Marzouki s’est ensuite rendu au Musée national pour visiter une exposition des les manuscrits de Tombouctou.

A. DIARRA 

You are here: Home News Le président tunisien à Bamako : UNE VISITE AU PAS DE CHARGE