Tournoi de la paix, de l’amitié et de la solidarité : UNE CEREMONIE D’OUVERTURE RICHE EN COULEURS

C’est donc parti pour une semaine de sport et de fête. Le coup d’envoi de la première édition du tournoi de la paix, de l’amitié et de la solidarité a été donné samedi avec la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée au stade Modibo Keïta.

 Dans la loge officielle, on notait la présence d’une belle brochette de personnalités dont le Premier ministre, Oumar Tatam Ly, le président de l’Assemblé nationale, Issaka Sidibé, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Maître Mamadou Gaoussou Diarra, le représentant spécial de la Minusma, Berds Konders, les ministres des sports du Burkina Faso et du Togo, pour ne citer que ces noms. Au total, 8 pays sur les 16 annoncés, ont répondu à l’appel de la commission d’organisation du tournoi.

Il s’agit de l’Algérie, du Bénin, du Burkina Faso, de la Chine, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la Guinée, du Togo. A cette liste s’ajoute évidemment l’hôte du tournoi, le Mali qui porte à 9 le nombre de pays participants. Tous ces pays sont représentés par leurs sélections juniors qui vont s’affronter dans 4 disciplines à savoir le football, le basket-ball, l’athlétisme et le tennis de table. Le tournoi de football met aux prises trois pays, le Mali, le Sénégal et le Burkina Faso, tout comme le basket-ball où les deux sélections maliennes, Mali 1, Mali 2 en découdront avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Quant au tournoi de tennis de table huit sélections sont en lice : l’Algérie, le Togo, le Burkina Faso, le Sénégal, la Chine, la Guinée Mali A et Mali B. En athlétisme, les pays engagés sont également au nombre de huit et ont pour nom l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Sénégal, le Togo et le Mali. Samedi, il était 16h 05 quand le Premier ministre, Oumar Tatam Ly fit son apparition au stade Modibo Keïta en compagnie du président de l’AN, Issaka Sidibé.

Après l’exécution de l’hymne national, la cérémonie d’ouverture de cette première édition du tournoi de la paix, de l’amitié et de la solidarité commence avec le mouvement de chorégraphie des jeunes dédiée à la paix. Habillés en 4 couleurs : vert, jaune, rouge et blanc symbole de la paix, les jeunes formeront la carte géographique du Mali à l’intérieure de laquelle ils écriront le mot «Paix». Cette chorégraphie sera suivie des échassiers et danseurs dogons et du défilé des différentes délégations. Dans son allocution de bienvenue, le maire de la Commune II, Youssouf Coulibaly témoignera d’abord sa reconnaissance aux plus hautes autorités du pays pour l’organisation du tournoi, avant d’adresser ses remerciements à tous les pays participants.

«Ce tournoi sportif qui célèbre l’amitié, la solidarité et surtout la paix entre les peuples est d’autant plus important que nous assistons à une certaine montée de tension dans toutes les régions du monde et singulièrement en Afrique», soulignera Yousouf Coulibaly, alors que le représentant spécial de la Minusma, Berds Konders, rappellera que le sport a toujours été un facteur de rapprochement entre les nations de différentes cultures et de différents âges. «Cet événement est la preuve concrète de rassemblement de peuples qui viennent de tous les coins du monde. Un peu plus de 50 % de la population malienne est composé de jeunes de moins de 40 ans. Dans cette période de sortie de crise et de stabilisation, cette tranche de la population peut jouer un rôle crucial dans la réconciliation et la cohésion sociale, insistera Berds Konders. Les jeunes, poursuivra le représentant spécial de la Minusma, constituent la principale force susceptible d’impulser le changement et un nouveau départ pour un Mali émergent. Ils sont le présent et l’avenir du pays.

Le Mali a fait beaucoup de progrès ces derniers mois et à tous les niveaux. Le pays est de retour. L’organisation des Nations Unies que je représente ici veut être un partenaire pour vous pour la promotion des jeunes dans leur implication dans la gestion de défis que rencontre le pays. A ce titre je voudrais réitérer notre totale disponibilité à œuvrer à atteindre les objectifs communs avec vous. La Minusma est là pour tous les Maliens sans discrimination et sans exclusion. Travaillons ensemble pour la renaissance africaine et le renouveau du Mali», conclura le Berds Konders sous les ovations des tribunes. Pour le président de la Commission d’organisation du tournoi, colonel Drahamane Diarra, l’organisation de cette compétition est tout simplement une bataille pour la paix pour le Mali.

«Durant une semaine dans un élan fraternel, les sportifs venus de l’Algérie, du Bénin, du Burkina Faso, de la Chine, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la Guinée, du Togo vont s’affronter dans les disciplines comme le football, le basket-ball, l’athlétisme et le tennis de table pour gagner la bataille de la paix, de l’amitié et de la solidarité. Le Mali sera toujours reconnaissant à l’endroit de tous ce qui de près ou de loin ont contribué à l’organisation de ce tournoi», dira le colonel Drahamane Diarra avant de préciser que la compétition est réservée à la catégorie junior qui constitue l’avenir du sport d’élite. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Maître Mamadou Gaoussou Diarra abondera dans le même en insistant surtout sur l’esprit de compétition. «Ce tournoi se veut inclusif, à travers cette compétition, le Mali célèbre le retour de la paix et le renouveau du pays.

Aussi, cette compétition vise à créer et à tisser les bases d’une culture de tolérance, de respect mutuel et d’entente», dira le ministre de la Jeunesse et des Sports dans un stade Modibo Keïta qui piaffait déjà d’impatience d’assister au match inaugural du tournoi de football entre le Mali et le Sénégal.

L. M. DIABY

You are here: Home News Tournoi de la paix, de l’amitié et de la solidarité : UNE CEREMONIE D’OUVERTURE RICHE EN COULEURS