Visite de la ministre allemande de la Défense : COUP D’ACCELERATEUR A LA COOPERATION MILITAIRE

Mme Von Der Leyen a annoncé que son pays vient de prolonger son engagement au sein de l’EUTM dont le contingent allemand doit être renforcé.

Après un passage à Dakar, la ministre allemande de la Défense est arrivée hier à Bamako, dans le cadre de ses voyages d’inspection des troupes militaires allemandes déployées dans notre pays. Ils sont une centaine de soldats de la Bundeswehr à participer à la formation de l’armée malienne au camp de Koulikoro dans le cadre de la Mission européenne d’entraînement au Mali (EUTM).

Accompagnée d’une importante délégation composée de 6 membres du parlement allemand, de membres de son cabinet ainsi que de journalistes, la ministre allemande a été reçue en audience à Koulouba le même jour par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita.

Au programme de la visite de Mme Von Der Leyen, figurent des entretiens avec son homologue Soumeylou Boubèye Maiga, une rencontre avec les coopérants allemands et surtout une visite de terrain à Koulikoro où est basé le contingent de formateurs allemands.

Lors du point de presse qu’elle a animé avec son homologue malien, Mme Von Der Leyen a loué l’excellence de la coopération entre les deux pays et assuré qu’elle avait été extrêmement impressionnée par le degré d’engagement des autorités maliennes. Elle a aussi dit toute l’estime qu’elle portait au chef de l’Etat qui a, selon elle, les qualités nécessaires pour conduire à bon port le processus de réconciliation et de maintien de la paix.

La ministre allemande a ensuite annoncé une intensification de la coopération militaire entre les deux pays, notamment en matière de formation et d’équipement de notre armée.

IBK copieCette décision d’augmenter le nombre de formateurs allemands déployés dans le cadre de l’UETM, a été prise récemment par Berlin. Pour Mme Von Der Leyen, la formation de la jeunesse d’un pays est d’une importance de premier ordre. D’autant plus qu’il est indispensable qu’à un moment donné, notre pays ne doive pouvoir compter que sur ses propres forces pour sécuriser son très vaste territoire.

Soumeylou Boubèye Maïga partage ce point de vue. Le gouvernement, a-t-il souligné, déploie des efforts titanesques pour remettre en route une armée mal lotie. Le ministre Maiga a, lui aussi, salué la qualité de nos relations avec l’Allemagne et précisé que la venue de son homologue était une suite logique de la visite effectuée, il y a quelques semaines, par le président Ibrahim Boubacar Keïta en Allemagne. « Cette coopération est dénuée de tout enjeu géostratégique », a fait remarquer le ministre Maïga pour qui la promesse d’une plus grande diversification de la coopération ne peut être qu’une bonne nouvelle.

Se prononçant sur la situation encore confuse de Kidal, la ministre allemande a insisté sur la nécessité d’aider le Mali à se doter d’une armée forte et bien structurée. Mais en parallèle, il est tout aussi urgent de désarmer les groupes armés et de les cantonner.

Au sein de la Mission européenne d’entraînement au Mali, le contingent allemand auquel Mme Von Der Leyen a rendu visite hier, assure la formation du peloton du génie et des deux équipes « enlèvement d’objets détonants » (EOD) du second bataillon actuellement formé au camp d’entraînement de Koulikoro. Cette mission est assurée par 17 sapeurs pompiers allemands, principalement issus de la 550e Compagnie du génie blindé de la brigade franco-allemande. Ces 17 sapeurs sont à l’œuvre chaque jour pour dispenser les connaissances et les compétences dont nos sapeurs auront besoin dans leurs engagements futurs. Les techniques enseignées relèvent des domaines du génie combat, d’enlèvement d’objets détonants (EOD) et de la conduite de véhicules poids lourds.

La ministre allemande de la défense qui a regagné son pays hier a pu établir d’elle même que les formateurs allemands accomplissent efficacement leur mission, malgré des conditions climatiques extrêmes, surtout en saison sèche.

La coopération avec l’Allemagne, (premier pays à reconnaître le Mali indépendant) est tout aussi dynamique dans le domaine civil. Sur le terrain du développement durable, elle compte parmi les fidèles partenaires de notre pays. Elle intervient dans les domaines de la décentralisation et de la bonne gouvernance, de la promotion d’une agriculture productive et durable ainsi que de la distribution d’eau potable et de l’évacuation des eaux usées. Berlin s’engage aussi en matière d’éducation de base et de santé de la reproduction. Sans oublier, évidemment, l’assistance que la Bundeswehr apporte à notre pays.

A. M. CISSE

You are here: Home News Visite de la ministre allemande de la Défense : COUP D’ACCELERATEUR A LA COOPERATION MILITAIRE