Réunion de suivi de la conférence de Bruxelles : LA DYNAMIQUE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE CONFIRMEE

Les travaux de la deuxième réunion internationale de suivi de la conférence de Bruxelles, « Ensemble pour le renouveau du Mali », se sont achevés mercredi après-midi à Bruxelles. Les conclusions de la rencontre soulignent que les participants se félicitent de la tenue de la réunion qui permet non seulement de maintenir l’élan des réformes engagées par le Mali, mais aussi la dynamique de solidarité de la communauté internationale visant à éradiquer les causes de la grave crise que le Mali a traversée.

Au terme des travaux, les participants ont également salué l’évolution de la situation générale de notre pays depuis la dernière réunion de Bamako, notamment en ce qui concerne la bonne tenue des élections législatives qui marquent le rétablissement complet de l’ordre constitutionnel, l’amélioration des conditions sécuritaires sur l’ensemble du territoire avec l’aide de la Mission multidimensionnelle des Nations unies (MINUSMA), de la Mission de formation de l’Union européenne (EUTM) et des autres partenaires ainsi que la poursuite du mouvement de retour de l’Administration, des réfugiés et des déplacés dans le nord du pays.

En outre, ils ont salué l’ensemble des réformes lancées par le gouvernement conformément aux engagements mutuels de la Conférence de Bruxelles en mai 2013, pour améliorer la gouvernance publique notamment en ce qui concerne la consolidation des comptes du Trésor dans un compte unique dans les prochaines semaines, la transmission effective des rapports du Bureau du Vérificateur général aux autorités judiciaires, la mise à l’ordre du jour de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale du projet de loi portant prévention et répression de l’enrichissement illicite et la réflexion sur un calendrier ambitieux de transferts de compétences et de ressources aux collectivités locales.

Par ailleurs, la réunion a réaffirmé l’importance d’un dialogue inclusif entre les autorités nationales et les communautés du Nord afin de parvenir, avec l’aide de la Communauté internationale, à un accord de paix durable et de contribuer à trouver une solution à l’une des causes profondes de la crise qui a ébranlé notre pays.

Les partenaires techniques et financiers encouragent le gouvernement à accélérer la mise en œuvre effective des réformes en matière de justice, de gestion des finances publiques (mobilisation de ressources fiscales et douanières), de décentralisation, de lutte contre la corruption. Ils ont aussi demandé à notre pays d’accélérer le retour de l’Administration dans la partie nord du pays. L’accent a été mis aussi sur le secteur privé pour relancer durablement l’économie. D’où la nécessité d’améliorer l’environnement des affaires.

Enfin, il a été préconisé de mettre en oeuvre une politique agricole et de développement rural ambitieuse pour accroître la productivité agricole et une bonne politique foncière. A cet effet, les partenaires ont favorablement accueilli la stratégie présentée par le gouvernement visant à créer des pôles de compétitivité régionaux qui concentreront les investissements publics et privés prioritairement en zone Office du Niger dont la gestion devra être modernisée. Le gouvernement, lui, s’est réjoui du soutien exceptionnel des partenaires bilatéraux et multilatéraux. Ainsi, il a indiqué que depuis la conférence de Bruxelles, sur 3,3 milliards d’euros d’aide promise, les 2/3 ont déjà été engagés et le 1/3 versé dont 300 millions d’euros d’aide budgétaire.

Il a été convenu que la prochaine réunion de suivi de la Conférence de Bruxelles se tiendra à Bamako le 15 mai prochain.

Envoyée spéciale

F. MAÏGA 

You are here: Home News Réunion de suivi de la conférence de Bruxelles : LA DYNAMIQUE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE CONFIRMEE