Coopération Mali-Qatar : UNE FERME VOLONTE D’ALLER DE L’AVANT

C’est par un temps plutôt clément (17° dans un pays où la température peut grimper jusqu’au delà de 45°) que le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé hier matin aux environs de 9 heures locales à Doha, après un voyage de près de 7 heures de vol. Il a été accueilli à l’aéroport par le Cheick Ahmed Bin Jassim Bin Mohamed Al-Thani, ministre de l’Economie et du Commerce du pays hôte.

Le chef de l’Etat est accompagnée pour cette visite de travail de son épouse, Mme Keïta Aminata Maïga, et d’une dizaine de ministres : Cheick Oumar Diarra (Réconciliation nationale et Développement des Régions du Nord), Zahabi Ould Sidi Mohamed (Affaires étrangères et Coopération internationale), Abdoulaye Koumaré (Equipement et Transports), Hamadoun Konaté (Travail, Affaires sociales et humanitaires), Moussa Mara (Urbanisme et Politique de la ville), Mahamane Baby (Emploi et Formation professionnelle), Boubou Cissé (Industrie et Mines), Jean Marie Idrissa Sangaré (Communication et Nouvelles technologies de l’information), Nango Dembélé (Elevage, Pêche et Sécurité alimentaire), Moustapha Ben Barka (Promotion des Investissements et de l’Initiative privée).

Le monde des affaires est également fortement représenté dans la délégation présidentielle. Parmi les nombreux opérateurs économiques présents, on peut citer le président du patronat, Mamadou Sidibé, le président du Collège transitoire de la CCIM, Mamadou Tiéni Konaté, le président de la Chambre des mines, Abdoulaye Pona, le patron du groupe Azalaï, Mossadek Bally, Cyril Achcar de l’Organisation patronale des industriels et des GMM, Amadou Sow (Albatros Energy), Ousmane Babalaye Daou, le président du Conseil malien des chargeurs, Aliou Diallo, le patron de Wassoul’Or, Mme Aïssata Touré Coulibaly (Multichem), Modibo Keïta (GDCM), Cesse Komé (hôtellerie).

Cette forte présence d’hommes d’affaires et celle de ministres donnent une idée sur la place que va prendre la coopération économique dans cette visite. En effet, plusieurs rencontres sont prévues entre nos opérateurs économiques et leurs collègues du Qatar pour explorer les opportunités de développer les relations entre les secteurs privés des deux pays.

Le clou de la journée a été la rencontre entre le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta et l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Than

Le clou de la journée a été la rencontre entre le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta et l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani. Aussitôt après avoir pris ses quartiers à l’hôtel Saint Régis de Doha, le chef de l’Etat s’est rendu à l’Emiri Palace, le palais tout en marbre du souverain qatarien où celui-ci l’attendait pour l’accueil officiel. Hymnes nationaux, revue des troupes et inspection de la garde d’honneur, la cérémonie a été empreinte d’une grande solennité. Cette séquence sera suivie d’un tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat.

Si rien n’a filtré évidemment de cet entretien en tête-à-tête, l’on peut facilement imaginer que les deux personnalités ont discuté des moyens de donner un coup d’accélérateur à la coopération bilatérale qui reste embryonnaire malgré les contacts de haut niveau que les deux pays entretiennent régulièrement. L’entretien a été suivi d’un déjeuner en l’honneur du président Ibrahim Boubacar Keïta.

De l’autre côté, des séances de travail et des rencontres bilatérales étaient programmées entre les ministres maliens et leurs homologues du Qatar.

Envoyé spécial

S. TOGOLA

You are here: Home News Coopération Mali-Qatar : UNE FERME VOLONTE D’ALLER DE L’AVANT