Communiqué conjoint Mali-Algérie‏

Le président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar Kéïta a effectué une visite d'amitié et de travail en Algérie du 1! au 19 janvier 2014. Une visite durant laquelle il a eu de nombreux entretiens avec les responsables algériens, notamment le son homologue Abdel Aziz Bouteflika. Un communiqué commun a sanctionné cette visite, dont voici le texte intégral :

"A l’invitation de Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République algérienne démocratique et populaire, son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République du Mali, a effectué une visite d’amitié et de travail en Algérie, les 18 et 10 janvier 2014.

Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre de la tradition de concertation et de coopération entre les deux pays, traduit la volonté des deux dirigeants de renforcer et de redynamiser la coopération entre les deux pays, afin de conforter les relations séculaires d’amitié et de bon voisinage.

Au cours de cette visite, le Président de la République du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Keita a reçu en audience Monsieur Abdelkader Bensalah, Président du Conseil de la Nation et Monsieur Abdelmalek Sellal, Premier ministre, avec lesquels il a passé en revue les relations bilatérales.

A cette occasion, le Président Bouteflika a réitéré ses félicitations au Président Keita pour le retour à la légitimité constitutionnelle à travers notamment l’organisation réussie de l’élection présidentielle, le 11 août 2013 et des élections législatives le 15 décembre 2013.

Le Président Bouteflika a assuré le Président Keita de la plaine disponibilité de l’Algérie à accompagner le Mali dans ses efforts visant à consolider la sécurité et la stabilité, à préserver l’intégrité territoriale du pays et à réconcilier tous les Maliens, grâce au dialogue et conformément aux valeurs ancestrales de cohabitation et d’entente qui ont toujours prévalu au Mali. Dans ce cadre, et à la demande des frères maliens, l’Algérie a engagé des efforts en vue de contribuer aux démarches en cours de la communauté internationale pour promouvoir un dialogue national inclusif dans le respect des règles de transparence, de loyauté, d’efficacité, de responsabilité et d’appropriation par les Maliens de ce processus et cela en conformité avec les différentes résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies et du Conseil de Paix et du Sécurité de l’ Union Africaine.

Au cours de cette visite, les deux Présidents ont procédé à un échange d’information sur les réformes politiques et économiques engagées par les deux pays et passé en revue l’état de leur coopération bilatérale et examiné les voies et moyens de la redynamiser dans l’intérêt des deux peuples frères.

Les deux Chefs d’Etat ont affirmé leur engagement à œuvrer à son renforcement et à sa diversification afin d’exploiter les potentialités et opportunités que recèlent les économies des deux pays.

Dans cette perspective, les deux Chefs d’Etat ont décidé de réunir, dans le courant de l’année 2014, les différents mécanismes bilatéraux de coopération notamment le comité bilatéral frontalier et la Grande Commission Mixte de coopération algéro-malienne. De même ils ont décidé de renforcer les relations dans les domaines spécifiques suivants :

- La création d’un Comité bilatéral sur le Nord qui se réunirait une fois par mois pour suivre la mise en œuvre des décisions en vue de règlement pacifique du problème du Nord,
- L’élaboration et la mise en œuvre d’arrangements de sécurité commune prenant en considération le renforcement de la coopération militaire, sécuritaire et la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre,
- La mise en œuvre d’un programme spécial de développement économique des régions du Nord et des zones frontalières des deux pays,
- La réalisation d’un programme spécial d’appui humanitaire au bénéfice notamment des populations affectées des régions du Nord du Mali.

Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République du Mali, a exprimé ses remerciements et sa gratitude à Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, pour la solidarité active de l’Algérie à l’endroit de son pays particulièrement par la contribution permanente à la formation des cadres maliens, l’effacement de la dette bilatérale ainsi que l’importante aide humanitaire consentie dans un esprit de solidarité fraternelle.

Examinant les derniers évènements dans la région et dans le monde, les deux Chefs d’Etat ont noté avec satisfaction la convergence de leurs vues sur l’ensemble des questions évoquées.
Dans ce contexte, ils ont réaffirmé leur attachement aux objectifs de l’Union Africaine et leur engagement à conjuguer leurs efforts pour la promotion de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement à l’échelle du continent. De même qu’ils ont réitéré leur soutien aux efforts de l’Union Africaine et des Nations Unies dans la recherche de solutions aux conflits.

Les deux Chefs d’Etat sont convenus de renforcer la concertation et le dialogue bilatéral à tous les niveaux, notamment à l’occasion d’échéances régionales et internationales importantes et au sein des fora d’appartenance commune.

Les deux Chefs d’Etat se sont également félicités de la coopération qui se développe et se renforce dans le domaine sécuritaire aussi bien au niveau bilatéral qu’au niveau des mécanismes mis en place par les pays du voisinage par l’Union Africaine et par les Nations Unies pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé.

Dans cette optique, ils sont convenus de conjuguer leurs efforts pour consolider la coopération régionale et internationale dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé pour que le Sahel reste une zone de stabilité, de sécurité et d’échanges.
Les deux Chefs d’Etat ont réitéré leur ferme condamnation de la pratique de paiement des rançons qui participe au financement du terrorisme et réaffirmé leur volonté de contribuer à la libération des otages.

Passant en revue l’évolution des crises et conflits en Afrique, les deux Chefs d’Etat, tout en se félicitant du rôle de l’Union Africaine dans leur règlement, ont fait part de leur préoccupation face à la persistance de foyers de tension dans certaines parties du continent qui influent négativement sur le processus de développement et d’intégration économique.

Les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur préoccupation quant à la situation en République Centrafricaine et ont appelé à une instauration rapide de la paix, de la sécurité et de la réconciliation.
Les deux Chef d’Etat ont également appelé à un règlement politique de la crise au Sud Soudan au bénéfice de l’avenir de la jeune Nation et de la stabilité dans la sous-région.

S’agissant de la question du Sahara Occidental, les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur soutien aux efforts du Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Ban Ki mon et son Envoyé personnel, Monsieur Christopher Ross, visant à trouver une solution politique mutuellement acceptable, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Evoquant la crise syrienne, les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur préoccupation devant la grave détérioration de la situation humanitaire et sécuritaire ainsi que sur les risques de déstabilisation qu’elle fait peser sur l’ensemble de la région. Ils ont réitéré leur soutien aux efforts en cours notamment ceux du Représentant spécial, Monsieur Lakhdar Brahimi, pour la tenue de la Conférence de Genève II en vue de définir les contours d’une solution politique consensuelle entre toutes les parties syriennes.

Les deux Chefs d’Etat ont également réaffirmé leur soutien au peuple palestinien pour la satisfaction de ses droits légitimes, y compris l’établissement d’un Etat indépendant et souverain avec pour capitale El-Qods Echarif conformément à la légalité internationale.

Les entretiens entre les deux parties se sont déroulés dans une atmosphère empreinte de fraternité et de compréhension mutuelle.

Son excellence Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali, a vivement remercié le Président Abdelaziz Bouteflika, pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité fraternelle qui lui ont été réservés ainsi que la délégation qui l’a accompagnée.
Il lui a adressé une invitation à l’effet d’effectuer une visite au Mali. Cette invitation a été accepté avec plaisir, les dates de cette visite seront arrêtées d’un commun accord par les voies diplomatiques". 

You are here: Home News Communiqué conjoint Mali-Algérie‏