Le président Keïta en Allemagne: DES ENGAGEMENTS FORTS DE PART ET D’AUTRE

Dans le cadre de la relance de notre pays, Berlin met à disposition 100 millions d’euros. Auxquels s’ajoutent des équipements militaires légers au profit de notre armée.

Le chef de l’Etat, accompagné de son épouse, a effectué mercredi et jeudi derniers une visite d’Etat en Allemagne, première puissance économique en Europe. C’est dans un froid glacial que l’avion présidentiel s’est posé mercredi à Berlin en début de matinée. La visite menée au pas de charge a été dominée par la rencontre entre le président de la République et la Chancelière allemande, Mme Angela Merkel. Un cérémonial d’accueil imposant s’est déroulé à la chancellerie fédérale. Le chef de l’Etat a été chaleureusement accueilli par Mme Angela Merkel. Après les salutations, les deux personnalités ont reçu les honneurs militaires qui ont commencé par l’exécution des hymnes allemand et malien. Après cette étape, le président de la République et la Chancelière se sont entretenus avant de s’adresser à la presse.

Dans sa déclaration, le chef de l’exécutif allemand a déclaré que la visite du président de la République malien en Allemagne a permis aux deux pays de faire le point de leur coopération bilatérale et d’évoquer les perspectives d’avenir. « Notre pays a été le premier à reconnaître l’indépendance du Mali en 1960. Il est de notre intérêt fondamental que le Mali réussisse sa marche vers le développement », a souligné Angela Merkel. Elle a aussi indiqué avoir évoqué avec le président Keïta les progrès accomplis par notre pays après la crise qu’il vient de traverser. A ce propos, elle s’est réjouie de la réussite de l’élection présidentielle qui a vu le sacre d’Ibrahim Boubacar Keïta en toute transparence. « Cette élection est porteuse d’espoir et nous savons que le processus n’est pas encore terminé. C’est la raison pour laquelle nous ne devons ménager aucun effort pour que la mission de formation militaire de l’Union européenne au Mali (EUTM) qui forme les forces armées maliennes soit une réussite. J’ai aussi évoqué avec le président Keïta le fait qu’il y avait au niveau de l’armée malienne un manque de matériels militaires, car il est évident que les soldats ne peuvent accomplir leur mission que quand ils sont bien équipés », a dit Mme Merkel. A ce propos, elle a annoncé que l’Allemagne est prête à mettre à la disposition de notre pays des équipements militaires légers comme les véhicules de transport et bien d’autres. Angela Merkel a également indiqué avoir abordé avec Ibrahim Boubacar Keïta l’avancement du processus de l’état de droit au Mali. « Le président de la Réplique a indiqué que le ministère de la Justice occupe le deuxième rang dans l’architecture du gouvernement qui a été mis en place. C’est donc dire que le Mali accorde une très grande importance au respect des lois », a-t-elle souligné.

La chancelière allemande a aussi indiqué que son pays s’est engagé à débloquer 100 millions d’euros au profit du Mali lors de la conférence des donateurs à Bruxelles. Cependant, il reste à la partie malienne de choisir les domaines auxquels ce fonds sera investi. Dans ce sens, une délégation allemande se rendra très prochainement au Mali pour la finalisation de ce dossier. Enfin, Mme Angela Merkel a salué les actes posés par le président Keïta depuis son installation au pouvoir et qui sont destinés à la promotion de la paix, de la sécurité et du développement dans son pays.

    LE DEUIL DE LA MAL GOUVERNANCE. A son tour, le chef de l’Etat a indiqué que sa visite à Berlin était importante après l’appui apporté par l’Allemagne et l’ensemble de l’Europe à notre pays à un moment difficile de son histoire. « Dès les premières heures de la libération de notre pays, l’Allemagne a puissamment contribué par la fourniture d’une logistique qui était indispensable et sans laquelle rien n’aurait pu être entrepris. De cela et comme de toute la coopération avec notre pays, nous nous devions de venir ici pour dire notre reconnaissance. Et notre souhait est que cela puisse continuer dans un cadre de coopération bilatérale rénovée, adaptée, avec l’engagement en ce qui nous concerne au Mali de faire en sorte que vous, les amis allemands, ne soyez pas déçus », a-t-il souligné. Pour Ibrahim Boubacar Keïta, la crise que notre pays a connue est due en grande partie à la mauvaise gouvernance. « Cette mal gouvernance, nous avons décidé, mon équipe et moi-même, d’en faire un deuil. Nous avons besoin du respect et de la considération de nos amis dans le monde », a-t-il dit.


Par ailleurs, le chef de l’Etat a assuré qu’il mènerait une lutte farouche contre la corruption et l’impunité. Il se battra aussi pour la fondation d’un Etat où la justice aura toute sa place. A ce propos, le président Keïta a assuré, comme il l’a répété à maintes occasions, que « nul ne sera au-dessus de la loi ». Cette conviction étant clairement établie, le chef de l’Etat a assuré la Chancelière allemande que les autorités maliennes ont aujourd’hui l’obligation de bien gérer les ressources mises à sa disposition. « Nous avons aussi l’obligation, Mme Merkel, de faire en sorte que soit utilisé à bon escient l’appui fantastique que l’Europe nous a apporté grâce à votre concours, à celui de François Hollande et d’autres amis européens lors de la réunion du 15 mai à Bruxelles. Vous avez dit que l’Allemagne a mis 100 millions d’euros dans la cagnotte, c’est important. La gestion d’une telle somme requiert que l’équipe en place soit une équipe compétente, rigoureuse, propre, intègre qui rendra en compte de chaque centime accordé au Mali. C’est un problème d’honneur pour nous, mais également de dignité. Trop souvent, il nous a manqué le respect de ce devoir de comptabilité. Nous, nous en sommes conscients et nous sommes à l’aise par rapport à cela », a-t-il souligné.

Pour le président Keïta, le fait que l’Allemagne soit le premier pays à reconnaître la souveraineté internationale du Mali est et demeura pour toujours dans l’Histoire. « Nous allons expérimenter dans les temps nouveaux une coopération modèle. Mme Merkel, je vous sais déterminée, engagée. Quand vous prenez une décision, vous l’appliquez. Donc, nous irons ensemble pour le bonheur de la coopération internationale et surtout pour l’avènement d’un Mali nouveau qui sera l’honneur de toutes les nations qui ont concouru à combattre les djihadistes au Mali. Nous irons pour que dans ce pays s’instaure une démocratie véritable, une paix durable au profit de la population », a-t-il déclaré en forme de conclusion.

Après la chancellerie, le chef de l’Etat a rendu une visite au parlement allemand où il a été reçu par le président de l’institution. Après avoir fait le tour d’horizon de la coopération bilatérale avec son hôte, Ibrahim Boubacar Kéita a visité l’imposant bâtiment du Bundestag qui est aujourd’hui un haut lieu historique. Car après sa restauration qui rime avec la modernité, le bâtiment garde toujours les traces des bombardements qu’il a subis lors de la Deuxième guerre mondiale. En effet, l’intérêt de la visite au parlement allemand réside dans le fait que ce dernier est décisif dans les questions qui traitent de la coopération et quand on sait que l’Allemagne participe à l’European Union Training Mission (EUTM) qui est en train de former nos soldats. En outre, avec les élections qui viennent de se tenir en Allemagne, il était important pour le président Kéita de rencontrer les nouveaux membres du Bundestag.

Le chef de l’Etat a aussi rencontré le ministre allemand des Affaires étrangères et les ambassadeurs africains accrédités en Allemagne avec qui il a partagé sa vision pour l’édification d’un Mali nouveau, uni, debout, fort et orienté vers le développement durable. Avant de quitter Berlin, le président de la République a également rencontré la communauté malienne vivant en Allemagne. Nous reviendrons sur cette étape dans notre prochaine parution.

Envoyé spécial

M. KEITA

You are here: Home News Le président Keïta en Allemagne: DES ENGAGEMENTS FORTS DE PART ET D’AUTRE