Arrestation de Amadou Haya Sanogo : « L’ETAT N’A FAIT QUE SON TRAVAIL »

En marge de la cérémonie de lancement du projet de réforme des forces armées, le ministre Soumeylou Boubèye Maïga s’est prononcé sur les circonstances et les motifs de la présentation de Amadou Haya Sanogo devant le juge, mercredi dernier. L’ex-chef de la junte, auteur du coup d’Etat militaire du 22 mars 2012, a été par la suite inculpé et mis sous mandat de dépôt.

« Ce n’est pas l’Etat qui a engagé les poursuites contre Amadou Haya Sanogo, mais les familles des victimes des représailles, suite aux événements du 30 avril 2012. Des militaires ont été arrêtés et montrés à la télévision nationale et n’ont jamais été revus », a expliqué le ministre Maïga. Il a indiqué que son département a été saisi par le justice pour mettre à disposition tous les militaires impliqués dans les événements et dont les juges auront besoin. « Nous avons notifié et informé l’intéressé. L’Etat ne fera pas obstacle à la justice. Il en va aussi de la crédibilité et de la restauration de la confiance entre le peuple et l’armée », a indiqué Soumeylou Boubèye Maïga qui a précisé que tous les militaires impliqués répondront de leurs actes à la demande de la justice.

« C’est dans ce cadre que Amadou Haya Sanogo a été présenté au juge mercredi dernier par un mandat d’amener. Comme lui, tous les militaires interpellés répondront de leur gré, sinon la loi nous permet d’utiliser la force pour le faire », a indiqué le ministre de la Défense qui a assuré que rien ne détournera l’Etat de ses missions et prérogatives.

« Dans cette affaire, l’Etat n’a fait que son travail et nous sommes prêts à le refaire si cela devait arriver », a souligné le ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Be. Coublibaly

You are here: Home News Arrestation de Amadou Haya Sanogo : « L’ETAT N’A FAIT QUE SON TRAVAIL »