Forces armées : LA REFORME EN MARCHE

Les forces armées maliennes sont engagées dans un vaste programme de reforme. Parallèlement au programme de formation en cours d’exécution par la mission de formation de l’Union européenne (EUTM), le projet de reforme des forces armées vient de démarrer ses activités. Le lancement de ce projet a été effectué hier par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, dans les locaux de son département. La cérémonie s’est déroulée en présence des responsables de l’EUTM et de nombreux officiers de l’armée malienne.

Le présent projet vise à rechercher les voies et moyens de réformer et reconstruire notre armée, afin qu’elle puisse répondre à ses missions. Il s’agit de faire de l’armée, conformément à notre Constitution, le socle de l’Etat.

Le projet travaillera sur trois axes : la reconstruction de l’armée de nos besoins, la gestion de ses ressources et ses perspectives en fonction de l’environnement international.

Le volet reconstruction ou refondation de l’armée permettra de plancher sur son organisation, ses missions, les aspects liés à la formation et de mise à niveau. Le volet gestion des ressources en plus de la formation, travaillera sur la gestion des effectifs, des carrières, des emplois et l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires. Pour le troisième volet, il s’agit de coordonner les actions de l’armée malienne avec celles des pays de la sous-région dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière et les réseaux mafieux, a expliqué le ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Onze équipes ont été formées pour la circonstance. Elles vont travailler chacune dans son domaine sur les questions portant sur la doctrine et la restructuration des forces armées, l’organisation territoriale et opérationnelle de défense, le soutien logistique, la préparation opérationnelle, la gestion des ressources humaines, l’organisation des formations, des renseignements, la coopération régionale et enfin les questions portant sur la communication et le secrétariat.

« Notre souci est que le travail soit fait dans le meilleur délai afin que les résultats soient communiqués et partagés avec qui de droit », a dit le ministre de la Défense et des Anciens combattants qui a confirmé l’intérêt que le gouvernement accorde au projet. Il a exhorté les participants à aborder, sans tabou, toutes les questions se rapportant à la bonne marche de l’armée, afin de pouvoir aboutir à de résultats profitables à la vie de l’armée. « L’armée malienne est républicaine et laïque et doit répondre aux besoins du peuple », a réaffirmé le ministre.

Be. COULIBALY

You are here: Home News Forces armées : LA REFORME EN MARCHE