DECLARATION DU PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO SUITE A L’AGRESSION SUR LA PERSONNE DE M. DIONCOUNDA TRAORE, PRESIDENT PAR INTERIM DU MALI

La CEDEAO a appris avec regret, l’agression perpétrée sur la personne de M. Dioncounda Traoré, Président par intérim du Mali, par des manifestants. Cette agression a eu lieu en fin de matinée au Palais présidentiel de Koulouba à Bamako.


La CEDEAO s’étonne qu’une foule de manifestants puisse accéder aussi facilement au Président et l’agresser physiquement malgré la présence de nombreux dispositifs de sécurité en place.  La fréquence de telles manifestations suite aux décisions de la CEDEAO en faveur du retour à l’ordre constitutionnel, confirme qu’elles sont orchestrées par des personnes décidées à entraver le déroulement normal du processus de transition.

La CEDEAO condamne énergiquement cette agression qu’elle considère comme un défi à ses décisions. Elle mènera les investigations nécessaires en vue d’identifier les auteurs et les commanditaires  de   cet   acte   répréhensible   et   appliquera   les sanctions qui s’imposent.

La CEDEAO reste déterminée à poursuivre les efforts nécessaires pour  la  restauration  de  l’ordre  constitutionnel  et  réaffirme  son soutien indéfectible aux Autorités de la transition.


Fait à Abuja le 21 mai 2012

Kadré Désiré Ouédraogo
Président de la Commission de la CEDEAO

You are here: Home News DECLARATION DU PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO SUITE A L’AGRESSION SUR LA PERSONNE DE M. DIONCOUNDA TRAORE, PRESIDENT PAR INTERIM DU MALI