Concours robotique à Washington : LE MALI SUR LE PODIUM

Notre pays a remporté la médaille d’argent lors de la compétition internationale sur la robotique «First Global» qui s’est déroulée du 16 au 18 juillet 2017 à Washington DC aux Etats-Unis d’Amérique. Le Mali s’est classé 2ème parmi les 157 pays en compétition.

Cette victoire éclatante a été célébrée, samedi dernier, par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. C’était en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Assétou Founé Samaké Migan et de son collègue de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow. La cérémonie a été marquée par le lancement du Camp d’été iNERDE et par la remise des attestations aux jeunes formés en STEM (Science, technologie, ingénierie et mathématiques) pour leur participation au PARC (Panafrican Robotic Compétition) à Dakar.

Cette initiative est née de la vision du département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en vue de promouvoir la culture scientifique. Conformément à cette orientation, le ministère a organisé, du 1er au 3 décembre 2016, la 1ère édition de la Fête des sciences.

Cette 1ère édition a été un véritable espace d’échanges, de vulgarisation des sciences et de réflexion, afin de formuler des propositions concrètes pour attirer plus d’élèves et d’étudiants vers les disciplines scientifiques. C’est dans cette optique, et en collaboration avec l’Association iNERDE, que le département a lancé les activités sur la robotique en mars dernier à la Cité des enfants de Bamako. Le but était de former et de faire participer des jeunes du Mali aux concours de robotique qui ont eu lieu respectivement du 11 au 13 mai 2017 au PARC (Panafrican Robotic Compétition) à Dakar , puis aux Etats-Unis du 16 au 18 juillet 2017.

Les élèves ont été contactés à travers les écoles, les CAP et les Académies d´enseignement. Ces écoles ont proposé des élèves, sous réserve que ceux-ci et leurs parents soient consentants. Un comité mis en place à cet effet a sélectionné les meilleurs à partir de critères établis. Une vingtaine d´élèves du niveau fondamental (2ème cycle) et une vingtaine du niveau lycée ont été sélectionnés. Les élèves et étudiants présélectionnés ont suivi une formation accélérée pendant deux mois en STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques). Ils ont appris à faire usage des mathématiques, de la physique et de la programmation, pour faire le montage des robots, en vue de les faire fonctionner. La formation de l’équipe malienne pour les différentes compétitions a été assurée par iNERDE. Par la suite, douze élèves, dont six du lycée et six du cycle fondamental, ont été de nouveau sélectionnés pour Dakar et enfin, six issus des lycées ont été sélectionnés pour les Etats-Unis.

Il faut préciser que pour l’édition du PARC, la compétition était réservée aux seuls Sénégalais. Mais les membres de l’équipe du Mali ont tout de même impressionné le public, en démontrant toute leur créativité et toute leur ingéniosité au cours de l’événement. De retour de Dakar, iNERDE a mis l’accent sur la formation des jeunes retenus pour l’étape de Washington. L’équipe a travaillé d’arrache-pied sur les sciences appliquées. Le but était de revenir avec un trophée au Mali. L’équipe a fait plusieurs démonstrations avec le robot qu’elle a conçu et qui devait aller à la compétition. A Washington, les Maliens qui ont concouru dans la catégorie 3, ont su porter très haut le drapeau national en remportant la médaille d’argent, le 18 juillet 2017.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a noté que cette cérémonie s’inscrivait dans le développement de la culture de la science. « Nous devons maintenant rompre l’enfermement car elle nuit à la science», a souligné Mme Assétou Founé Samaké Migan, ajoutant que c’est ce partage de connaissance qui a fait gagner le Mali. Pour le ministre, l’heure est venue de faire promouvoir davantage la science. Pour cela, Mme Assétou Founé Samaké Migan a estimé qu’il faut occuper sainement les enfants.

C’est-à-dire imaginer des activités pour les enfants afin de les accompagner. Il faut alors les encadrer et stimuler leur curiosité. Parlant de la médaille, Mme le ministre dira: « nous venons de goûter à la victoire. Cependant nous devons faire en sorte de garder cette flamme qui vient de s’allumer. Elle doit toujours briller pour notre pays»

Fatoumata NAPHO

You are here: Home News Concours robotique à Washington : LE MALI SUR LE PODIUM